Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > Partout > Le Bombyx Disparate

Le Bombyx Disparate

mardi 3 mai 2005 , par Alaux Christine, Perrey Luc , 28  Commenter

Le bombyx disparate est de retour dans nos garrigues, comme l’été dernier, un peu en avance.
Voici quelques précisions sur sa biologie et la méthode de luttes aimablement fournis par madame Christine Allaux.
N’hésitez pas à compléter cet article par vos témoignages et des informations plus directement appliquées au territoire.

JPEG - 68.2 ko
Bombyx à Viols-en-Laval


Bombyx disparate est le nom courant de l’insecte ravageur Lymantria dispar. C’est un défoliateur très polyphage s’attaquant à de nombreux feuillus, particulièrement aux chênes et occasionnellement à certains résineux.
Exemple des arbres ornementaux :

Hôtes préférentiels Hôtes moins fréquents Hôtes occasionnels Hôtes exceptionnels
Aulne

Pommier

Tilleul

Aubépine

Chêne

Certains peupliers

Saules

Orme

Erable

Hêtre

Tsuga

Pin

Epicéa

Chamaecyparis

Prunelliers

Frêne

Sapin baumier

Noyer

Catalpa

Genévrier

Cornouiller

Houx

Févier

Platane

Tulipier

Magnolia

1- Cycle de développement :

L’insecte hiverne sous forme d’œufs pondus sur le tronc ou sur la face inférieure d’une branche ; ces pontes sont généralement recouvertes d’une sécrétion spongieuse mêlée à de nombreux poils.
L’éclosion, échelonnée sur 8 à 15 jours, se produit en mars-avril ; les jeunes chenilles gagnent les bourgeons en débourrement et les feuilles ; pendant 2 à 3 mois elles passent par 5 ou 6 stades larvaires successifs et dévorent les feuilles de très nombreux plants forestiers et fruitiers. Comme chez de nombreuses défoliatrices, elles se laissent pendre à un fil soyeux leur permettant d’être emportées par le vent.
La chrysalidation se poursuit sur la plante nourricière ou sur tout autre support. Les papillons ( famille des Lymantriidés) sortent au bout de deux à trois semaines, généralement en juillet-août, et pondent aussitôt.

Le Bombyx disparate est le plus important ravageur des forêts de chêne de tout l’hémisphère nord ; il suffit de conditions climatiques favorables pour que de fortes pullulations apparaissent, dévorant des surfaces entières de chênes et autres végétaux ; durant les phases de pullulation, des dizaines de milliers d’hectares de forêts peuvent être dévorées ; les chenilles émigrent partout pour trouver de la nourriture, y compris dans les maisons. Heureusement, contrairement aux chenilles processionnaires, elles ne provoquent pas d’allergies chez l’homme, sauf cas exceptionnels. Cependant, de telles pullulations durent rarement plus de deux ou trois ans de suite car les prédateurs naturels se développent, et les conditions météorologiques souvent moins favorables arrêtent cette pullulation pendant plusieurs années. Jusqu’à la prochaine ...

JPEG - 37.4 ko
Bombyx à Viols-en-Laval

2- Méthodes de lutte :

2.1- Contre les chenilles :

La lutte doit être menée dès le début de pullulation des chenilles c’est-à-dire fin avril. Elle consiste à pulvériser sur l’ensemble des feuilles des végétaux susceptibles d’êtres mangés un produit à base de Bacillus thuringiensis , produit actif par seule ingestion . Les chenilles ne sont donc pas tuées tout de suite et continuent donc quelques jours à s’alimenter avant d’être tuées. Ces produits ne sont actifs que contre les chenilles de lépidoptères donc épargnent tous les autres insectes utiles et ils peuvent donc être employés par épandage sur de grandes surfaces et en milieu naturel.

matière active nom commercial firme
Produits homologués pour tous ( y compris jardiniers) sur arbres et arbustes d’ornement bacillus thuringiensi

bacillus thuringiensi

INSECTOBIOL J

DIPEL PM JARDIN

Samabiol

Valent Biosciences


Attention, ces produits sont dangereux ! [1]


2.2- Ponctuellement, dans les jardins, en milieu non naturel, contre les chenilles :

Le produit suivant, homologué dans les jardins contre les chenilles de Bombyx disparate, a une action un peu plus forte puisqu’il agit non seulement par ingestion mais aussi par contact et tue ainsi tous les insectes ; son action est plus immédiate sur les chenilles, mais de par sa dangerosité il est interdit de l’utiliser sur de grandes surfaces et en milieu naturel..

matière active nom commercial firme
Produits homologués pour tous ( y compris jardiniers) sur arbres et arbustes d’ornement Bacillus thuringiensis

+ piperonyl

butoxyde

+ pyrethrines

BACTOSPEINE JARDIN

LIQUIDE SOVILO

Scotts France


2.3- Contre les papillons adultes :

Il est possible de commander des pièges attractifs diffusant des phéromones sexuelles attirant les papillons mâles adultes ; ces pièges sont livrés sous forme de kits prêts à l’emploi constitués d’une capsule diffusant la phéromone et d’un piège englué ; cependant, étant donné la population d’adultes qui peut être importante, il faut surveiller et renouveler le piège englué tous les jours en période de pullulation.
Ces pièges attractifs du Bombyx disparate (Lymantria dispar) peuvent être commandés auprès des entreprises suivantes :

  • BIOPROX, 6 rue Barbès BP177, 92305 LEVALLOIS-PERRET CEDEX Tél : 01 41 34 14 00
  • BIOSYSTEMES, Parc d’activités des Bellevues, BP227, ERAGNY 95614
  • BIOTOP, Route de Biot, D4, 06560 VALBONNE Tél : 04 93 12 17 89
  • BIOBEST , 576 avenue Rodolphe d’Aymard, 84100 ORANGE Tél : 04 32 81 03 96


2.4- Contre les œufs :
Les œufs sont pondus sous forme de couches de 200 à plus de 500 œufs enrobés par un feutrage d’écailles et de poils. Ils sont déposés sur le tronc ou la face inférieure des branches, ou sur tout autre support.
Il suffit donc de les brosser ce qui permettra de réduire fortement la population ultérieure.

P.-S.

Christine Alaux est responsable du Laboratoire de diagnostics et conseils phytosanitaires.
Ouvert à tous, professionnels et amateurs, qui ont un problème de dépérissement de végétaux ; le laboratoire réalise sur des échantillons apportés ou
envoyés par les gens concernés un diagnostic : identification de l’organisme phytopathogène en cause grace à des techniques de base de laboratoire( entomologie, bactériologie, mycologie, nématologie,
virologie) + conseils adaptés de lutte pour rétablir la santé de leur
végétal ;c
Cette activité ne coûte que 11 € par diagnostic.
L’adresse du
laboratoire est :
DRAF - SRPV- laboratoire de diagnostics
Rue serge
lifar
ZAC d’Alco
BP3056
34034 MONTPELLIER cédex 01
Tél : 04 67 10 19 50.

Dossier Loupic : Bombyx disparate

Notes

[1Attention, ces produits sont dangereux ! Lisez et suivez attentivement la notice d’utilisation. De plus, sachez que, selon la loi française (arrêté du 5 juillet 1985), l’application de tous les produits phytosanitaires est limitée aux seuls usages pour lesquels les spécialités sont homologuées ( cf étiquette du produit).
Classification toxicologique :

  • T+ = TRES TOXIQUE ( tête de mort) = produit qui , par inhalation ou pénétration cutanée, peut entrainer des risques extrêmement graves, aigus ou chroniques et même la mort.
  • T = TOXIQUE ( tête de mort) = produit qui , par inhalation, ingestion ou pénétration cutanée, peut entrainer des risques graves, aigus ou chroniques et même la mort.
  • Xn = NOCIF = produit qui par inhalation ingestion ou pénétration cutanée, peut entrainer des risques de gravité limitée.
  • Xi = IRRITANT = Produit non corrosif qui, par contact immédiat, prolongé ou répété avec la peau ou les muqueuses, peut provoquer une réaction inflammatoire.
  • F = facilement inflammable
  • R25 = Toxique en cas d’ingestion
  • AQUA = dangereux pour les organismes aquatiques
  • FASA = dangereux pour la faune sauvage
  • R10 = inflammable
  • R20/21 = nocif par inhalation et par contact avec la peau
  • R36/37/38 = irritant pour les yeux, les voies respiratoires et la peau
  • R43 = peut entrainer une sensibilisation par contact avec la peau
  • R22 = nocif en cas d’ingestion
  • R 36 = irritant pour les yeux
  • R27 = très toxique par contact avec la peau
  • R63 = risque possible pendant la grossesse d’effets néfastes pour l’enfant.


Attention : Lors de l’utilisation d’un produit phytosanitaire, que ce soit un insecticide ou un fongicide ou un herbicide, il est indispensable de respecter les règles élémentaires suivantes :

  • Lisez attentivement l’étiquette décrivant le produit ; vous y trouverez quelques indications sur sa toxicité, son usage et les doses d’utilisation à ne surtout pas dépasser.
  • Lors de l’utilisation de ce produit, protégez-vous efficacement : gants, masque, combinaison.
  • Entreposez ces produits dans un endroit fermé à clé, à l’abri de la chaleur et de l’humidité, ne subissant pas de fortes variations de température, et hors d’atteinte des enfants, animaux domestiques et autres ( souris par exemple).
  • Ne mélangez pas des produits différents.
  • Ne jetez pas les emballages à la poubelle et ne les enterrez pas ; apportez -les dans un centre de traitement de déchets toxiques.
  • Ne jetez surtout pas les résidus de produits non utilisés dans les égouts, ni à proximité d’aucun point d’eau ; apportez -* les dans un centre de traitement de déchets toxiques.

59 Messages

  • > Le Bombyx Disparate Le 3 mai 2005 à 16:24, par guibert Franck

    Bonjour,
    une bonne nouvelle ils sont de retour.
    Nous sommes sur St Mathieu de treviers et nous assistons à un envahissement de ces bombyx disparate(petite chenille au bout d’un fil de soie)par centaines ou plus

    Répondre à ce message

    • > Le Bombyx Disparate Le 5 mai 2005 à 02:15, par Rolanbo

      Coucou ici St gely du Fesc...les micro-acrobates sont là !
      La question se pose : c’est la premiere fois que j’en vois dans mon jardin..comment ces chenilles vont-elles se comporter y aura t’il infestation de papillons ?

      Répondre à ce message

      • > Le Bombyx Disparate Le 8 mai 2005 à 19:52, par Léo

        Bonjour. Même problème au sud de Montpellier, et c’est la première année.
        Je vais essayer de me procurer les insecticides à base de "Bacillus thuringiensis", mais je ne sais pas si je peux en trouver dans les jardineries classique ou chez les pépiniéristes. Si vous en savez plus, merci de me le faire savoir.

        Répondre à ce message

        • > Le Bombyx Disparate Le 8 mai 2005 à 21:39, par marion

          Pulvériser, anéantir...je ne connais pas la composition de l’insecticide indiqué contre le bombyx disparate mais je pense qu’avant de songer à "épandre" comme le suggère un membre du forum ou "pulvériser" il faudrait savoir ce qu’on balance aux nez de nos bambins (et aux notres)... on en prend déjà assez avec les produits de traitement des vignes...

          Répondre à ce message

        • > Le Bombyx Disparate Le 9 mai 2005 à 18:55, par Daniel SIGNOL

          Ayant le même problème sur Castelnau, je me suis procuré du "Bactospéine jardin" au Bricomarché du coin ( 12,60 euros le flacon pour 10 litres d’eau !!). Je ne l’ai pas encore utilisé, car après avoir bien arrosé les abricotiers attaqués, il semble que le nombre de chenilles a beaucoup diminué, alors j’attends 1 jour ou 2.
          Bon courage
          Daniel

          Répondre à ce message

      • > Le Bombyx Disparate Le 8 mai 2005 à 20:06, par François

        Bonjour,
        Ils sont aussi à Pérols mais il n’ont envahi que les roses en bouton.
        (cet abuste n’est pas cité dans la liste !!!)

        Répondre à ce message

        • > Le Bombyx Disparate Le 9 mai 2005 à 19:14, par lc

          n’y a-til pas un danger, en inondant nos plantations de bacillus T, de tuer toutes le chenilles, et donc d’augmenter le déséquilibre pour la’nnée prochaine ?

          Répondre à ce message

        • > Le Bombyx Disparate Le 11 mai 2005 à 11:26, par LE PELNAUDE

          ICI FABREGUES - CES PETITES CHENILLES NOIRES SONT AUSSI CHEZ NOUS, IL Y EN A AUSSI A SETE ET A VILLENEUVE LES MAGUELONES. CERTAINES PERSONNES SEMBLENT SENSIBLES A LEURS PRESENCE (DONT MOI - CHARMANT HOMME DE 33 ANS - PIQURES NOMBREUSES AUX JAMBES , AU THORAX ET AUX BRAS - DEMANGEAISONS = MOINS CHARMANT DEPUIS) ALORS QUE D’AUTRES RESTENT TRANQUILES (MEME LES BEBES, ENFANTS ET MA FEMME ENCEINTE). J’AI REMARQUE LES PREMIERES SUR UN HIBISCUS, J’AI TRAITE TOUT LE JARDIN AVEC UN MELANGE D’ INSECTICIDE CHOC + D’ANTI-PUCERON SYSTEMIQUE = ELLES ONT L’AIR D’ETRE DECIMEES, MAIS LE PROBLEME C’EST QU’ELLES VIENNENT PAR LES AIRS DONC IMPOSSIBLE D’EMPECHER L’INVASION PAR VENT DE NORD - QUESTION : ELLES NE SEMBLENT PAS S’ATTAQUER AUX VEGETAUX, OU DU MOINS PAS DE MANIERE VISIBLE ?

          Répondre à ce message

          • > Le Bombyx Disparate Le 11 mai 2005 à 22:45, par PierreM

            J’ai remarqué qu’elles étaient un peu difficiles : dans mon jardin où se côtoient une bonne trentaine d’arbustes ou arbres différents, seuls sont attaqués les pruniers, abricotiers et paulownia ; plus vaguement les pommiers et cerisiers (je n’ai pas de chênes dont elles raffolent). On le voit aux feuilles qui présentent de petits trous qui finissent par de la dentelle, et préférentiellement les jeunes feuilles : ce qui fait qu’on ne les remarque pas au début. Essayez le jet d’eau pour les déloger, moi j’ai trouvé ça efficace, avec l’avantage de n’être toxique pour personne.

            Répondre à ce message

      • > Le Bombyx Disparate Le 10 mai 2005 à 11:34, par geneviève

        elles s’attaquent surtout aux guitaristes et parfous aux partitions !!!

        Répondre à ce message

  • > Le Bombyx Disparate Le 5 mai 2005 à 11:19, par JC Aubin

    Ce n’est pas seulement un retour, c’est une invasion ! Du jamais vu ! Cependant, ces petites chenilles ont une morphologie différente à celles de 2004. Bcp plus petites et de couleur vraiment noire.
    Est-ce réellement des bombyx ?

    Répondre à ce message

    • > Le Bombyx Disparate Le 12 mai 2005 à 15:59, par nathalie E

      Bonjour, nous habitons Cazilhac,je me posse aussi la question de savoir si ce sont les mêmes que l’année dernière, je n’y étais pas, mais j’en ai bcp entendu parler. EN dehors du fait qu’elles laissent des boutons, qu’elles mangent les arbres, elles sont petites, et on peut encore les "supporter". En ce qui me concerne j’ai la phobie des chenilles, une peur panique (c’est pas les rats ou les araignées)et là j’ai fait un progrès terrible, mais personne ne sait dire si elles vont devenir aussi grosses que les aliens montrueux et dégoutants et immondes de 2004 ????? Elles n’ont pas l’air de grossir trop, il parait qu’il faut 2 mois de croissance, et ça fait 15 jours alors resteront-elles petites ????? Cest le moins pire qui puisse m’arriver. J’ai l’impression qu’il y en a moins ??? je me trompe ???

      Répondre à ce message

    • > Le Bombyx Disparate Le 27 juin 2005 à 11:54, par Françoise

      Bonjour,
      Avez-vous une réponse à votre question ?Car, chez nous, aux Bombyx Disparate s’ajoute une espèce de chenille carapacée (plusieurs maillons articulés), noire avec des petites pattes sur l’avant, d’environ 4 à 5 cm de long. Parlez-vous de ce style d’insecte ?
      Si quelqu’un connaît le nom de cet insecte et la façon de s’en débarasser, merci de me le communiquer car c’est répugnant... Apparemment, ils mangent les Bombyx morts et sécrètent un liquide vert-brun lorsqu’ils sont piègés par la bande de glue.

      Répondre à ce message

      • > Le Bombyx Disparate Le 2 juillet 2005 à 19:45, par Jeanne

        j’aimerais connaître le nom de cet insecte noir que vous décrivez et que je trouve chez moi : 4 cm environ avec une carapace striée 2 petites antennes , 4 pattes à l’avant et qui semble tuer les chenilles . Il fout savoir s’il est nuisible pour nous ou pas . Si quelqu’un a la réponse merci de me la donner . Jeanne

        Répondre à ce message

        • > Le Bombyx Disparate Le 4 juillet 2005 à 16:25, par MAP

          Les chenilles "noires à carapace" dont vous parlez sont en fait les larves de scarabé (calosome) prédateur des bombyx.vous trouverez certainement des informations sur internet....

          Répondre à ce message

      • > Le Bombyx Disparate Le 22 mai 2006 à 15:20, par Jean Marc

        Ne détruisez pas cet insecte ; c’est le calosome sycophante terrible prédateur du bombyx. C’est un véritable samourai qui dévore des centaines de chenilles ; il est capable de s’enterrer des années, en période de disette lorsque le bombyx n’est pas présent, et de ressortir lorsque les chenilles prolifèrent : en fait, c’est un régulateur naturel.

        Répondre à ce message

  • > Le Bombyx Disparate Le 6 mai 2005 à 10:24, par Roland SUGIER

    Les nouveaux envahisseurs sont aussi à St Clément.
    La préfecture ne devrait-elle pas s’emparer de ce problème dont il semble que le traitement devrait être fait par épandage depuis la voie aérienne.

    Répondre à ce message

  • > Le Bombyx Disparate Le 6 mai 2005 à 16:35

    Bonjour, à Montoulieu, nous sommes de nouveau envahis. Mais contrairement à l’an dernier, on les voit toutes petites. Et elles sont urticantes (cou, bras, jambes), les enfants sont plein de gros boutons. Or, toutes les infos au sujet des Bombyx D. disent que les cas d’urticaire sont rares... Bon courage à tous les hôtes de ces joyeusetées !

    Répondre à ce message

    • > Le Bombyx Disparate Le 7 novembre 2005 à 16:35, par cinpoin

      bonjour de Montoulieu,ici y a pas de Bombyx,mais des chenilles processionnaires,les enfants plein de boutons pas au courant car le massif forestier infecté est privé,de plus loin du village,en montagne.De plus j’habite le massif.C’est comme les photos très alarmantes d’une trentaine de chenille en gros plan !!!traiter oui mais pas n’importe quoi,les produits Bacillus venant des USA ou du Canada,ne semble pas ,convaincre nos chercheur de l’INRA,lire les bonnes pages.

      Répondre à ce message

  • > Le Bombyx Disparate Le 6 mai 2005 à 18:19

    bonjour j’habite à montpellier nord
    nous aussi nous somme envahie
    quel sont les produits à utiliser pour les eliminer
    merci de me donner un conseil

    Répondre à ce message

  • > Le Bombyx Disparate Le 9 mai 2005 à 13:54

    j’habite à Saint-Georges d’Orques.
    Nous sommes envahis et contrairement à ce que la Préfecture peut dire sur son communiqué du 4 mai 2005, le Bombyx est urticant

    Répondre à ce message

  • > Le Bombyx Disparate Le 9 mai 2005 à 15:15, par STF

    Bonjour tout le monde, je vois malheureusement que je ne suis pas le seul a être tracassé par ces chenilles...J’habite le centre du village de notre dame de Londres , là ou il n’y pas de chene mais des glycines et le résultat est le même,impossible de vivre dehors par ces beaux jours,idem aussi pour mes rosiers...dommage c’est ma femme qui va raler.Treve de plaisanterie , à force de chercher sur le net il faudrait utiliser des insecticides à base de deltaméthrine,formidable !!! ça se trouve ou ?

    Répondre à ce message

  • > Le Bombyx Disparate Le 9 mai 2005 à 15:21, par Catherine

    Elles ont envahi St Georges d’Orques. Pourquoi ne fait-on rien ??

    Répondre à ce message

  • > Le Bombyx Disparate Le 10 mai 2005 à 23:05, par PierreM

    Je constate qu’elles adorent aussi les (feuilles de) pruniers qu’elles transforment en dentelle. Suite à quelques témoignages encourageants je compte les déloger au jet d’eau plutôt que balancer des produits toxiques qui se répandraient sur mes fraisiers et autres plantes en fleurs actuellement, au risque d’intoxiquer nos sympathiques abeilles et dénaturer les fruits. En tout cas j’aurais essayé ...

    Répondre à ce message

  • > Le Bombyx Disparate Le 11 mai 2005 à 22:29, par PierreM

    Comme certains l’ont suggéré, j’ai tenté de déloger les chenilles au jet d’eau : impeccable ! Elles se décrochent facilement ; certaines se suspendent à leur fil qui finit par se rompre sous le jet. En fait elles restent sous les feuilles et le jet les atteint directement. Avec moins de 3 bars de pression (j’ai un réducteur de pression à cause du goutte-à-goutte), je considère que je les ai quasiment toutes enlevées en passant guère plus de 10 mn par arbre adulte, essentiellement les pruniers et, de façon moindre, les abricotiers, pommiers et cerisiers.
    Vu leur taille (entre 4mm et 2 cm), elles ne devraient plus être portées par le vent et rester au sol ... pour me tondre le gazon ?

    Répondre à ce message

  • > Le Bombyx Disparate Le 12 mai 2005 à 17:49, par nathalie

    J’habite Saint-Drézéry et mon problème est le même que le votre.
    Ces charmantes bêtes ont dévoré les saules, arbousiers, rosiers, cerisiers... mais aussi tulipiers, magolias et loropetalum. Impossible de leur échapper. Nous aussi nous sommes couverts de boutons et le fond de l’oeil aussi rouge qu’un lapin atteint de myxomatose. Mais depuis hier, j’ai pulvérisé un produit BIO à base de baccillum thuringiensis acheté à la coopérative agricole. Il semble qu’il soit inoffensif pour les autres insectes et pour l’homme puisqu’il est également préconisé contre la noctuelle des fruits, la tordeuse de la vigne...
    Ce matin, les chenilles étaient encore accrochées aux feuilles restantes mais elles étaient mortes !
    Le produit s’appelle BACIVERS Laboratoire GOEMAR et est vendu au prix de 18 euros les 500g sachant que sa dillution est de 5g/10 litres d’eau !!!
    Bon courage à tous.

    Répondre à ce message

  • > Le Bombyx Disparate Le 20 mai 2005 à 09:40, par Roques

    Comme le nuage de Tchernobyl qui s’est arrété aux frontières françaises, il est certain que le Bombyx n’osera pas revenir plus de deux ans de suite au même endroit et en plus pourquoi lutter contre lui puisqu’il n’est pas urticant. C’est le message qu’on nous a diffusé dès le début. J’ai eu la naiveté de le croire. Total, mes voisins et moi-même sommes envahis et ne pouvons plus sortir dans le jardin, les arbres dépérissent et nous avons tous des boutons. J’apprends maintenant qu’il existe des insecticides spécifiques et qu’il suffisait de les utiliser. J’aimerai bien comprendre, par delà la propagande officielle, ce qui interdirait à cette espèce une fois qu’elle a colonisé un territoire de l’abandonner une ou deux années aprés. Peut-être faudrait-il que les pouvoirs publics prennent des dispositions sérieuses pour lutter contre ce fléau. Les bonnes volontés individuelles aussi disparates d’ailleurs que le Bombyx risquent d’être bien insuffisantes.

    Répondre à ce message

  • > Le Bombyx Disparate Le 20 mai 2005 à 16:03, par dr

    Bonjour à tous,
    je vois que le bombyx disparate est en train de soulever de nombreux problèmes dans tout le département. Sachez qu’une solution existe pour réduire et même éliminer ce désagrément : le traitement aérien avec application d’insecticide biologique à base de Bacillus Thuringiensis, à la dose de 3 litres par hectare. Sur le site aero-delta.chez.tiscali.fr vous trouverez la solution peut être.

    Répondre à ce message

  • > Le Bombyx Disparate Le 22 mai 2005 à 20:32, par Philou

    Le jet d’eau ne les faisant que les déloger, ma voisine préconise la recette suivante pour les éradiquer et ça marche :
    5 cl. de savon noir (ou liquide vaisselle )
    1/2 litres d’alcool à brûler
    1/2 l’autre d’eau pour compléter le litre

    Répondre à ce message

  • > Le Bombyx Disparate Le 25 mai 2005 à 17:41, par fab

    Elles sont a montpellier et pas seulement dans les jardins...mais aussi dans les apparts !!! Le pb est qu’elles sont très urticantes : boutons sur les bras, jambes, le cou.

    Quelqu’un a t’il connait il la solution pr les déloger à part de mettre un insecticide dans l’appart ? Existe t’il des produits ds le commerce ?

    Merci pr vos infos...

    Répondre à ce message

    • > Le Bombyx Disparate Le 26 mai 2005 à 13:24, par blan

      Bonjour,,
      Toujours aucune solution ???
      Avec ce beau temps, nous aimerions manger dehors !!!!
      Nous habitons Quissac, notre maison est entouré d’arbres,,chênes verts, Blancs, Arbousiers, Lauriers... de quoi régaler ces p’tites bêtes !!!
      Je ne comprends pas que l’on puisse dire que ces chenilles ne sont pas urticantes !! Ma fille en avait une sur le cou,,le temps de la chasser elle a senti une piqûre et depuis elle a une belle plaque rouge qui la démange !!! Et ce n’est pas la seule,,mes voisins ont le même soucis avec leurs enfants !! Qu’on arrête de nous dire qu’elle sont innofensives !!

      Bref..... si vous avez une solution !!! je suis prenante !!!

      Répondre à ce message

    • > Le Bombyx Disparate Le 26 juin 2012 à 20:51, par Anonymous

      J’ai déjà eu un élevage de ses chenilles, je l’es avais trouver sur une écorce d’arbre que j’avait aracher. Ses chenilles sont défois grosse ou petite, mais si vous avez un élevage de ses chenilles là, / !\ N’en prennez pas trop car sinon la.... Puis ses chenilles là ne font pas de boutons, j’en ai déjà prit je n’est rien eu / !\

      Répondre à ce message

  • > Le Bombyx Disparate Le 31 mai 2005 à 22:48

    la personne de st drezery peut-il donner l’adresse de la cooperative agricole ou il a acheté le baciver cité + bas
    merci

    Répondre à ce message

  • > Le Bombyx Disparate Le 7 juin 2005 à 11:51, par comte

    A Combaillaux aussi c’est l’horreur depuis le début de l’invasion de chenilles : très urticairantes : véritable réaction allergique généralisée même sans avoir à les toucher : l’air transporte leurs poils et les fils, même mortes et sèches : nombreux sont les gens atteints : pourquoi ne pas reconnaître le problème et prévenir du risque pour les personnes allergiques ?

    Répondre à ce message

  • > Le Bombyx Disparate Le 10 juin 2005 à 17:11

    Ces chers Bombyx se régalent aussi des feuilles de rosiers en pots sur terasse à Montpellier ...

    Vous écrivez, et la presse a largement relayer cette info, "Heureusement, contrairement aux chenilles processionnaires, elles ne provoquent pas d’allergies chez l’homme, sauf cas exceptionnels".
    Ce n’est malheureusement pas ce que les dermatologues constatent depuis 3-4 semaines. Celui que j’ai dû consulter en urgence pour de violentes réctions cutanées qui "entravaient" un usage normal de ma main gauche, estime que les cas de réactions allergiques cutanées ne sont pas rares.

    Pour ma part, après cinq jours sous antibiotiques (lésions surinfectées) et cortisone, il ne me "reste" plus qu’à attendre que ma peau redevienne normale et à éviter toute proximité avec ces chères "bêbêtes" ;-) ;-)

    Répondre à ce message

  • > Le Bombyx Disparate Le 20 juin 2005 à 14:19, par f.rivemale

    j’habite vailhauques et croyez moi, c’est toujours l’horreur, plus une seule feuille sur les chenes verts, des arbousiers centenaires mis à nu. les chenilles se noient dans la piscine par centaines et nous interdisent la baignade, en plus elles laissent sur les murs et les carrelages des traces rougeatres presque impossibles à nettoyer
    qui a la solution ? il parait que dans certains villages ils sont envahis de mites et de fourmis volantes. le monde est il devenu fou ?

    Répondre à ce message

    • > Le Bombyx Disparate Le 21 juin 2005 à 18:35

      J’habite Vailhauquès aussi. Avec un grand chêne vert dans le jardin... J’ai dû batailler ferme pour lui préserver quelques feuilles. Glue indispensable pour éviter un nouvel envahissement parce que ces chenilles se déplacent beaucoup.

      Cela dit le bout du tunnel est proche : elles commencent à former des chrysalides.

      Répondre à ce message

    • > Le Bombyx Disparate Le 27 juin 2005 à 19:37

      A BEAULIEU même combat ! mais que faire pour récupérer les façades de nos maisons !! elles sont rouges !! merci pour vos conseils !!!!!!!!!!!!

      Répondre à ce message

  • > Le Bombyx Disparate Le 23 juin 2005 à 12:02, par Robert Belzon (Grabels)

    Bonjour !
    J’ai vu à Saint Gély du Fesc des troncs des chênes verts enrobés à environ 1 mètre de haut d’une couche de glue de 20 centimètres de large, retenant ainsi les chenilles tombées au sol (très nombreuses !). Simple et efficace pour éviter les remontées vers le garde manger !

    Répondre à ce message

  • Le Bombyx Disparate Le 16 avril 2006 à 12:23, par herve

    Elles sont de retours !

    Répondre à ce message

    • Le Bombyx Disparate Le 17 avril 2006 à 12:07, par michel

      bonjour

      De st Mathieu effectivement c est reparti l eclosion à lieu en ce moment pour l instant les chenilles sont toutes petites 2 à 4 mm .
      le savon noire dilué est efficace mème
      sur les petites chenilles ;le probléme
      quand elles sont petites c est par le vent qu eles arrivent aussi.
      pour l instant j attend un peu pour voir si il y en aura autant que l année dernière pour envisager autre chose

      Répondre à ce message

      • Le Bombyx Disparate Le 22 avril 2006 à 20:24, par Dundee

        Rebonjour, Désolé Michel j’avais pas lu ton message. Alors s’est super le traitement fait devrais aboutir.
        Merci et a bientot

        Répondre à ce message

    • Le Bombyx Disparate Le 18 avril 2006 à 14:21, par Cathy Miglionico et Robert Belzon

      Les minuscules chenilles sont à Saint Gély du Fesc, dans le Quartier du Bosquet ! Vues à 12H30 chez nos voisins !
      Pour notre part nous avons envoyé un courriel à la Mairie, nous comptons sur eux pour informer et centraliser les moyens de lutte.
      Pour ceux qui ont peu d’arbres, une bonne bande de glue (20 cm environ) à 1 mètre de hauteur permet d’éviter la remontée quand elles tombent.
      Nous avions élagué l’an passé, la surface à traiter sera donc réduite !
      Bon courage à toutes et tous !

      Répondre à ce message

    • Le Bombyx Disparate Le 20 avril 2006 à 15:37, par sandrine

      bonjour,

      j’habite à Balaruc le vieux au pied de la gardiole, dans la garrigue et nous sommes à nouveau envahis par les bombyx qui se déplacent avec le vent, je ne peux plus étendre mon linge dehors et j’ai des chênes verts tout autour de moi, leur mets préférés !! nous avions utilisé du DECIS (BAYER)acheté chez mr bricolage et ce la a été efficace, je cours en racheter.

      Répondre à ce message

  • Le Bombyx Disparate Le 22 avril 2006 à 20:22, par Dundee

    Bonjour,
    en effet j’habite a 20 kms au sud de Montpellier et les Bombyx sont là.
    J’ai éliminé l’année dernière avec Polysect. Cette année j’ai testé avec du savon noir liquide trés efficace contre beaucoup d’insectes. Sur les chenilles ? A voir ?
    Je ne manquerais pas de vous tenir informé s’il on peut les tuer avec un produit totalement ecologique et naturel et pas onereux.
    La suite dans quelques jours.....

    Répondre à ce message

  • Le Bombyx Disparate Le 24 avril 2006 à 13:08, par marie

    Le printemps 2005 a été infernal !!!Pour l’instant tout est calme autours de Saint Martial.Pour apporter une info,les chenilles ont aussi attaqué les cerisiers et chaitaigniers après avoir anéanti les chênes !!!Alors,vigilance cette année...

    Répondre à ce message

  • Le Bombyx Disparate Le 26 avril 2006 à 09:45, par biophyte

    Bonjour je suis technicien pour une entreprise phytosanitaire et pour ce petit pb nous avons effectuer plus de 40 traitements l’année passé...elles ont un cycle de trois ans puis elles végette pendant 2 a 3 ans .je vous laisse notre numéro 04 67 02 20 76 pour un traitement sinon la patience reste l’un des meilleurs moyen de luttes :)

    Répondre à ce message

    • Le Bombyx Disparate Le 27 avril 2006 à 10:40, par mel

      Bonjour je souhaiterai avoir des détails sur vos traitements contre les chenilles .
      ces traitements sont-ils efficaces ?
      pouvez-vous me donner plus de détails s’il vous plâit ?
      Merci

      Répondre à ce message

      • Le Bombyx Disparate Le 27 avril 2006 à 18:29

        je dois faire parti des gens exceptionnels , cependant nous devons être nombreux . la taille des plaques rougeâtres ou des démangeaisons depend bien des personnes.
        Existe t il une pharmacologie efficace ou un remède de "grand-mére".
        j’ai commencé mon calvaire de cette année.

        merci de m’aider à le raccourcir

        Répondre à ce message

  • Le Bombyx Disparate Le 17 mai 2006 à 08:30

    L’an dernier notre jardin était envahi de chenilles, elles s’attaquaient principalement aux chênes, j’éspérais que cela ne durerait pas, certains arbres ont eu du mal à « re-démarrer », les feuilles étant pratiquement toutes mangées.
    Cette année, c’est à mon avis plus dramatique, il y a des chenilles sur tous les arbres, chênes, tuyas, érables, palmes, tilleul, noisetiers, etc...tout ce qui se mange est colonisé, même les arbustes à fleurs.
    Quels produits sont efficaces ? que peut-on faire quand elles sont installées ? Que peut-on faire en amont ? A quel moment peut-on traiter et avec quoi ?
    J’habite la Mayenne (Pays de la Loire).
    Merci de vos réponses - Régine

    Répondre à ce message

  • Le Bombyx Disparate Le 5 novembre 2006 à 17:15, par Nikki

    Bonjour, Nous sommes aux portes de l’automne, avec un temps exceptionnel ces 3 dernières semaines (30°)et nous sommes tout proche de Toulouse.Depuis 10 jours, je trouve des chenilles sur la terrasse, puis de plus en plus...tous les jours leur nombre augmente de façon impressionnante.Je cherche d’où elles peuvent bien venir.aujourd’hui, au soleil, elles grimpent sur la maison,et font des processions.J’ai enfin trouvé leur orignine:un seul pin dans le jardin, et nous voilà envahis par des centaines et des centaines de chenilles.j’ai "lavé" les alentours de la maison pour parer au plus pressé et proteger mes filles et mes chiens.J’ai bien noté le nom des produits que vous donnez sur votre site.
    Nous ne sommes pas dans le midi, mais au sud ouest. Ces bestioles sont elles partout en France ? J’ai maintenant peur de ne pas arriver à m’en debarrasser, d’infester le voisinage etc..

    Répondre à ce message

    • Le Bombyx Disparate Le 6 novembre 2006 à 15:03

      il ne s’agit pas a priori du même type de chenilles.
      Les votres semblent être des processionnaires du pin (chenille poilue et extremement urtiquante - attention notamment aux animaux domestiques) : le moyen le plus sûr pour les détruire : coupez les branches portants les nids et brulez-les.

      Répondre à ce message

  • Le Bombyx Disparate Le 10 octobre 2007 à 10:36

    Depuis quelque temps, chaque nuit nous sommes réveillés par des BOMBYX qui volent à l’interieur de notre maison. Notre maison est entourée de chênes. Existe t il une solution pour détruire ces papillons ? Certes charmants mais effrayants pour des enfants en bas age ....

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le Bombyx Disparate Le 13 mai 2013 à 19:53, par chane

    Bonjour de St Bauzille de putois ou nous sommes reparti pour une invasion de chenilles dans tout le jardin avec des demangeaisons horribles
    Nous sommes obliges de rester enfermer et d etendre dedans..............
    Quelle galère................. avec les beaux jours qui arrivent

    Répondre à ce message

Proposer un commentaire sur cet article

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2017 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt