Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > Corconne > Extension de la carrière de Corconne...

Extension de la carrière de Corconne...

mardi 7 décembre 2004 , Commenter

Quelle doit être la place de l’écologie face à l’économie locale... Telle est la question qu’on l’on peut se poser suite à la demande de l’extension de la carrière Terrisse du côté de Corconne...

Les automobilistes ont dû s’en rendre compte... Lorsqu’ils empruntent la route départementale n°45 au niveau de Corconne, de nombreuses marques sur le bitume crient « Non à la carrière » ou alternativement « Stop à la carrière ». Une certaine activité nocturne s’impose visiblement au so, afin d’alerter le passant des évolutions du site du massif du Coutach et surtout de son devenir.

Mais au fait, que se passe t’il ?

La carrière connue sous le nom de carrière Terrisse a son bail d’exploitation qui s’achève en cette fin d’année. Elle exploite depuis plus de vingt ans le massif du Coutach. La carrière, qui n’est réellement visible que depuis Corconne, est une carrière en pleine expansion, tellement, qu’il a été demandé un renouvellement de bail d’exploitation pour 15 années supplémentaires.
La commune de Corconne s’insurge et l’association de Sauvegarde du massif de Coutach avec.

C’est une petite révolution qui est en marche. En effet, les communes de Liouc et de Brouzet-Lès-Quissac ont (d’après les affirmations de la sous-préfète du Vigan) signées un engagement de principe avec l’exploitant de la Carrière (qui n’est plus M. Terrisse mais le propriétaire des cimenteries Pic Béton et bien d’autres carrières aux environs). La carrière Terrisse est située exclusivement sur ces deux communes (Brouzet-Lès-Quissac et Liouc) et ainsi, la commune de Corconne serait la seule à être exposée aux méfaits de l’exploitation de la carrière (paysage rogné, poussière, camions, etc...) sans en avoir les contreparties financières (Liouc et Brouzet-Lès-Quissac toucheraient 0,1€ la tonne exploitée). On comprend leur désenchantement.

Parlons chiffre : ce qui fait le plus râler les défenseurs de l’environnement, ce sont les chiffres officiels de l’exploitation au vues des chiffres estimés par ses contestataires.
En effet, le bail qui s’achève prévoyait une exploitation de 30 000 tonnes annuel avec des pic à 120 000 tonnes alors que l’activité (de rotation des camion) vue par les contestataires serait plus près des 120 000 tonnes avec des pics à 300 000 tonnes (ce ne sont que des estimations mais celles-ci sont officieusement confirmées par les autorités locales et jamais reniées par l’exploitant).

La commune de Corconne menant le combat conjointement avec l’association de Sauvegarde du massif de Coutach considère d’ailleurs que le fait d’accorder un nouveau bail de 15 ans augmenté de plus de 300% au niveau de l’exploitation prouve la véracité des chiffres estimés.

En effet, les communes de Brouzet-Lès-Quissac et de Liouc accorderaient en effet pour 15 années supplémentaires une exploitation de plus de 90 000 tonnes avec des pics autorisés à 120 000 tonnes. Les organisateurs de la contestation émettent donc un doute sur l’honnêteté de l’exploitant à la vue de l’activité autorisée et l’activité réelle sur l’ancien bail... Qu’en sera-t-il sur ce nouveau bail ???

Enfin, toujours au sujet de cette carrière, une rumeur se propage... une demande d’autorisation d’exploitation d’une cimenterie aurait été déposée par l’exploitant. Si cette cimenterie voyait le jour, les problèmes de Corconne seraient décuplés : la poussière augmenterai, l’exploitation devrait être aussi augmenté et pire, l’eau manquerait sur la commune de Corconne. En effet, la réglementation en vigueur exige qu’au-delà d’un certain tonnage, les camions, et en règle générale l’exploitation, soient arrosés pour éviter la propagation de poussière. Cela représentait plusieurs milliers de m3 d’eau...

Des études ont été menées et seul un forage à plus de 350m pourrait autoriser cette activité. De plus, la DDE a émis un avis déclarant obligatoire un rond point si cette activité devait avoir lieu... Avec toutes ces études et consultations formelles, cette rumeur n’en est donc déjà plus une...

Dimanche 12 décembre a lieu la fête de l’olive à Corconne, mais quatre jours avant, demain mercredi 8 décembre, est organisé à 15h30 à Corconne (au rond point de la cave coopérative) une manifestation contre l’extension de la Carrière (car la Commission Départementale des Carrières rendra son avis sur l’extension de la carrière le 10 décembre).

Même si le rendez-vous est mal choisi (à part des retraités qui est disponible dans la semaine à 15h30 ???), je vous invite, si vous le pouvez, à y participer, ne serait-ce que pour y rencontrer des personnes luttant contre ce de projet d’extension afin de vous faire votre propre avis.

Auteur : Vincent Bonnal

Répondre à cette brève

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2017 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt