Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > Valflaunès > znieff : source du Lamalou

znieff : source du Lamalou

jeudi 8 septembre 2005 , par Perrey Luc , Commenter

diren

SOURCE DU LAMALOU

ZNIEFF de type II
Numéro:00004096

Localisation
carte IGN au 1/25 000 : Claret (2742 E)

Superficie
40 ha

Mesure de gestion
aucune

Artificialisation
Les prairies sont régulièrement pâturées par un troupeau de bovins. Quelques parcelles sont également cultivées.

Description
Le Lamalou, célèbre par le site du Ravin-des-Arcs, prend sa source sur le versant sud du bois de la Baume, aux environs de Notre-Dame-de-Londres à 220 m d’altitude. Il traverse d’abord une garrigue basse à Chêne vert (Quercus ilex) et Chêne kermès (Quercus coccifera) avant de déboucher dans une petite plaine où il est bordé en rive gauche par des prairies humides. Ces prairies sont quadrillées par un réseau de canaux et de ruisselets au bord desquels pousse une végétation typique des milieux humides, tels que les joncs (Juncus sp.), les iris des marais (Iris pseudacorus) et les saules (Salix sp.). En aval de la D 122 E, la végétation riveraine devient une véritable forêt avec son cortège d’espèces caractéristiques : frênes (Fraxinus angustifolia subsp. oxycarpa), peupliers (Populus sp.) et aulnes (Alnus glutinosa). A hauteur d’un bras mort, se développe une petite roselière (à Phragmites australis).

Critères de délimitation
La délimitation du site a été effectuée de façon à englober les prairies humides et les cultures bordées de haies ainsi que le ruisseau et sa ripisylve, depuis sa source jusqu’à Gabriac. Les parcelles cultivées situées à l’ouest de cette délimitation ont été exclues. A l’inverse, une partie de la garrigue située entre la ferme du Crès et la source du Lamalou a été incluse du fait de la présence de plusieurs dolmens.

Richesse patrimoniale
Elles sont de plusieurs ordres : 1 - Floristique Les zones humides en bordure du ruisseau abritent une flore rare en milieu méditerranéen et notamment : - Nymphaea alba : on retrouve cette espèce plus en aval à la confluence avec l’Hérault. Il s’agit des deux seules stations connues dans le département ; - Orchis laxiflora : orchidée considérée comme moyennement répandue sur le plan national. 2 - Faunistique Le cours d’eau abrite une population importante et isolée de truites fario (Salmo trutta). L’Ecrevisse à pieds blancs (Astacus pallipes) a par contre disparu récemment. L’avifaune est représentée par : - le Rollier (Coracias garrulus) : un couple niche dans les haies d’arbres situées en bordure du Lamalou. Cette espèce est inscrite sur la liste rouge des oiseaux menacés en France (oiseau dont la population niche ponctuellement ou sur une aire très restreinte, ses effectifs étant très faibles) ainsi qu’en annexe I de la directive CEE ; - la Pie-grièche à tête rousse (Lanius senator) ; - le Martin-pêcheur (Alcedo athis) : cette espèce est inscrite en annexe I de la directive CEE ainsi que sur la liste rouge rouge des oiseaux menacés en France.

Intérêt
Les formations arborescentes qui bordent la rivière constituent une enclave biogéographique d’une végétation de régions tempérées sous la forme d’une forêt "galerie" et contrastent avec la végétation xérophile qui caractérise la région méditerranéenne. Avec les prairies humides qui lui sont associées, elles sont donc d’un grand intérêt du point de vue écologique Elles sont en effet des zones d’accueil et de refuge pour de nombreuses espèces animales et végétales qui recherchent la fraîcheur et l’humidité. La rivière elle-même abrite une population isolée de truites et constitue un milieu de choix pour le développement d’espèces aquatiques nécessitant une eau bien oxygénée et de bonne qualité.

Dégradation
Ce milieu est très sensible à tout aménagement qui aboutirait à l’abattage des arbres (enrochement des berges, nettoyage du cours d’eau...). La disparition de toute ou d’une partie de la végétation conduirait à un déséquilibre du fonctionnement du cours d’eau ainsi qu’à une disparition de la faune associée. Le drainage ou la mise en culture sont ausi à proscrire.

Gestion du milieu
La présence d’espèces protégées justifie la mise en place d’un "arrêté de biotope".

Bibliographie - Source
DALLARD R. - G.R.I.V.E.. Communication orale. DEBUSSCHE M. - CEFE, CNRS, Montpellier. Communication orale. REGNIER - Conseil Supérieur de la Pêche. Communication orale.
_

P.-S.

Source et actualisations : 00004096
Avec l’aimable autorisation de la Direction régionale de l’environnement du Languedoc-Roussillon
Toutes les znieff à la DIREN
Toutes les znieff du territoire dans LOUPIC : la page d’accueil du dossier znieff
Précisions : Qu’est-ce qu’une ZNIEFF ?

Proposer un commentaire sur cet article

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2017 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt