Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > Prades le Lez > znieff : ripisylve du Lez et du Lirou

znieff : ripisylve du Lez et du Lirou

jeudi 8 septembre 2005 , par Perrey Luc , 1  Commenter

diren

ZNIEFF de type II
Numéro:00004118

Localisation
carte IGN au 1/25000 : Montpellier (2743 E)

Superficie
-

Mesure de gestion
aucune

Artificialisation
Cette zone, proche de grands centres urbains, subit une forte pression humaine, à des fins de loisirs : pêche, chasse, activités récréatives (promenade, canoë-kayak)ou d’urbanisation. La source du Lez est captée pour l’alimentation en eau potable de la ville de Montpellier.

Description
De leur source jusqu’aux portes de Montpellier, le Lez et son affluent le Lirou sont bordés d’une végétation arborescente composée essentiellement de frênes (Fraxinus augustifolia subsp oxycarpa), saules (Salix sp), aulnes (Alnus glutinosa) et peupliers (Populus sp) Cette forêt riveraine peut atteindre un tel développement qu’elle est susceptible de former une véritable forêt "galerie" très luxuriante, interdisant même localement l’accès à la rivière. Quelques secteurs sont plus particulièrement développés, notamment : - à la hauteur du domaine de Lavalette : un bosquet de chênes verts (Quercus ilex) et chênes blancs (Quercus humilis) d’une taille supérieure à 20 mètres ainsi qu’une allée artificielle d’ifs (Taxus baccata) comportant des individus âgés de belle taille qui rejettent naturellement ; - au moulin de Navitau ; - au moulin Boudet. En amont, à hauteur du captage, on observe un plan d’eau dormant, où se développent des nénuphars (Nuphar lutea), bordé par de belles allées de platanes (Platanus sp) et de peupliers noir (Populus nigra)

Critères de délimitation
La délimitation du site s’appuie sur des critères liés à l’occupation des terres et à la nature de la végétation. La limite retenue englobe l’ensemble de la ripisylve qui possède un développement significatif depuis la source des deux rivières jusqu’au moulin de Navitau. Au-delà, les berges étant très urbanisées, la ripisylve présente un développement réduit. De part et d’autre de la rivière, la limite est clairement identifiée par le passage sans transition entre la ripisylve d’une part et les cultures ou les zones urbaines d’autre part.

Richesse patrimoniale
1 - Floristique La richesse de ce milieu est liée à l’activité de l’homme et notamment aux plantations de diverses essences exotiques réalisées il y a plus d’un siècle et qui ont été préservées jusqu’à nos jours. A hauteur du domaine de Lavalette, on note une gamme étonnante d’espèces de taille exceptionnelle et rares : Orme du Caucase (Zelkovia carpinifolia), Hêtre à feuilles rouges, If (Taxus baccata), Oranger des Osages (Maclura pomifera) (spécimens rarissimes), Cyprés chauve (Taxodium distichum) et Tulipier (Lirodendron tulipifera). Dans la partie amont du Lez, plusieurs stations d’espèces rares spécifiques des milieux frais et humides ont été recensées : - Nuphar lutea : : nénuphar possédant moins de 5 stations dans le département ; - Thalictrum flavum ; - Rhamnus cathartica : espèce normalement poussant à plus haute altitude ; - Leucoium aestivum : espèce protégée et inscrite sur le livre rouge des espèces menacées de la floe de France ; - Rumex cristatus : espèce nouvelle pour le département. 2 - Faunistique La ripisylve abrite une avifaune caractéristique, riche et diversifiée avec notamment : - la Poule d’eau (Gallinula chloropus) ; - le Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis) ; - le Martin-pêcheur (Alcedo athis) : espèce inscrite sur la liste rouge nationale et en annexe I de la directive CEE ; - le Torcol (Jynx torquilla) : espèce inscrite sur la liste rouge nationale ; - le Pic épeiche (Dendrocopos major). De nombreux Gros-bec (Coccothraustes coccothraustes) ont été observés en hivernage.

Intérêt
La rivière et les formations arborescentes qui l’entourent, constituent en région méditerranéenne, les reliques d’une végétation des régions tempérées.Jadis très étendue, cette formation ne subsiste plus que le long des berges des cours d’eau et est très souvent réduite à une simple haie. Le long du Lez, la végétation riveraine est particulièrement développée et elle offre de multiples intérêts écologiques et paysagers. Elle est en effet : - une zone de passage et de reproduction pour de nombreuses espèces d’oiseaux, d’origine plus nordique, qui trouvent là les seuls milieux favorables à leur maintien sous un climat méditerranéen ; - une zone de refuge pour une flore spécifique ; - une "coupure verte" entre les espaces urbanisés.

Dégradation
Ce milieu est particulièrement sensible à tout abattage d’arbres et notamment ceux situés en bordure de l’eau. A l’inverse, les berges laissées à l’abandon et encombrées d’arbres morts forment un obstacle à la libre circulation de l’eau. Le cours d’eau est très exposé aux risques de pollution urbaine. L’augmentation des besoins en eau risque d’entraîner, en période estivale, une destruction de la faune piscicole.

Gestion du milieu
Des mesures de gestion appropriées devront être prises si l’on veut préserver cette richesse écologique et paysagère et notamment prévoir : - un entretien et un nettoyage "léger" des berges ; - un contrôle des rejets ; - l’interdiction stricte des décharges sauvages ; - le maintien d’un débit minimum en période estivale.

Bibliographie - Source
CONSERVATOIRE BOTANIQUE DE PORQUEROLLES, 1993 - Inventaire des espèces rares et menacées du Languedoc-Roussillon. DALLARD R. - G.R.I.V.E. Communication orale. IARE, 1991 - Réalisation d’une promenade écologique au domaine de Lavalette. District de Montpellier. MOLINA J. - Ecologistes de l’Euzière. Communication orale. SALABERT J., GASTESOLEIL J., 1991 - Contribution à l’inventaire de la flore de l’Hérault. Le Monde des Plantes. Maîtrise d’ouvrage : Ministère de l’Environnement Maîtrise d’ouvrage déléguée nationale : Secrétariat de la Faune et de la Flore du Muséum National d’Histoire Naturelle Maîtrise d’ouvrage déléguée régionale : Direction Régionale de l’Environnement Languedoc-Roussillon (DIREN) Maîtrise d’oeuvre : Institut des Aménagements Régionaux et de l’Environnement (IARE Montpellier). 1992

P.-S.

Source et actualisations : 00004118
Avec l’aimable autorisation de la Direction régionale de l’environnement du Languedoc-Roussillon
Toutes les znieff à la DIREN
Toutes les znieff du territoire dans LOUPIC : la page d’accueil du dossier znieff
Précisions : Qu’est-ce qu’une ZNIEFF ?

1 Message

  • znieff : ripisylve du Lez et du Lirou Le 11 mars 2006 à 06:10

    Merci pour cette foule de renseignements, nous avons une richesse incroyable à porter d’oeil mais hélas nous passons trop souvent à côté sans rien voir. Heureusement que vous êtes nos yeux, nous ferons plus attention à la prochaine promenade dans le coin.
    Félicitations.

    Répondre à ce message

Proposer un commentaire sur cet article

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2017 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt