Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > Valflaunès > znieff : ripisylve de la Lironde et parc de Fontfroide-le-Bas

znieff : ripisylve de la Lironde et parc de Fontfroide-le-Bas

jeudi 8 septembre 2005 , par Perrey Luc , Commenter

diren

ZNIEFF de type I
Numéro:41340000

Localisation
carte IGN au 1/25000 : Montpellier (2743 E)

Superficie
-

Mesure de gestion
aucune

Artificialisation
Ce territoire possède un caractère naturel dominant, hormis à hauteur du domaine de Fonfroide où l’on observe quelques parcelles cultivées.

Description
Le cours d’eau de la Lironde est bordé par une végétation arbustive caractéristique composée essentiellement de peupliers (Populus sp), de frênes (Fraxinus angustifolia subsp oxycarpa) et de chênes blancs (Quercus humilis). C’est surtout en rive droite que les arbres atteignent une belle taille (certains individus ont une hauteur supérieure à 20 m). La végétation est particulièrement luxuriante ; la multiplication des ronces (Rubus sp), églantiers (Rosa canina) ou lierres (Hedera helix) empêche quelquefois le passage jusqu’à la rivière. Cette ripisylve est bordée en amont par le parc du chateau de Fontfroide où des résineux exotiques dont le Cyprès chauve (Taxodium distichum) ont été plantés par les propriétaires du domaine le long des allées ou sur les berges Ces arbres de belle taille mélangés aux chênes et à quelques bambous (Phyllostachys sp) apportent une touche originale à ce site, bordé sur la rive droite par de petites prairies humides peu courantes dans la plaine montpelliéraine.

Critères de délimitation
La délimitation du site s’appuie sur des critères liés à l’occupation des terres, aux activités humaines et à la nature de la végétation. La limite retenue englobe l’ensemble de la ripisylve et du parc depuis Fonfroide-le-Bas jusqu’à l’aqueduc. Au-delà, la ripisylve, dégradée, présente un développement très réduit ce qui diminue son intérêt écologique. De part et d’autre de la rivière, la limite est clairement identifiée par le passage sans transition entre la ripisylve d’une part et les cultures ou la garrigue d’autre part.

Richesse patrimoniale
Bien qu’aucune espèce rare n’ait été recensée, cette zone abrite une avifaune intéressante et variée, caractéristique de la ripisylve. En effet, plus de 15 espèces y ont été observées dont certaines sont strictement inféodées aux ripisylves méditerranéennes : Bouscarle de Cetti (Cettia cetti ) Loriot (Oriolus oriolus), Pouillot de Bonelli. (Phylloscopus bonelli).. Cette zone a été cependant peu prospectée. Il conviendrait de réaliser des inventaires de terrain afin de préciser son intérêt patrimonial tant sur le plan floristique (notamment dans les prairies humides) que faunistique (oiseaux, batraciens, reptiles).

Intérêt
Les prairies humides et les formations arborescentes associées au cours d’eau forment un ensemble peu représenté dans la région et sont très intéressantes à plusieurs titres : - elles offrent, sous un climat méditerranéen, un refuge à de nombreuses espèces végétales et animales qui recherchent des milieux frais et humides ; - elles constituent un ensemble de biotopes très variés (prairies à graminées, peupliers, frênes) qui bordent le cours d’eau et sont à l’origine d’une diversité remarquable de la faune et la flore ; - elles forment une "coupure verte" entre les espaces urbanisés.

Dégradation
La végétation arborescente associée au cours d’eau joue un rôle très important de régulation dans le fonctionnement de la rivière. Il convient donc d’éviter l’abattage des arbres ou le recalibrage du cours d’eau. Par ailleurs, le ruisseau traverse une zone à forte croissance urbaine ; ce qui laisse planer une menace d’urbanisation diffuse à sa périphérie.

Gestion du milieu
Il conviendrait d’inscrire les parties boisées les plus développées en "espace boisé classé" au titre du POS.

Bibliographie - Source
LHERITIER J.N. - Université P. Valéry. Montpellier. Communication orale. Maîtrise d’ouvrage : Ministère de l’Environnement Maîtrise d’ouvrage déléguée nationale : Secrétariat de la Faune et de la Flore du Muséum National d’Histoire Naturelle Maîtrise d’ouvrage déléguée régionale : Direction Régionale de l’Environnement Languedoc-Roussillon (DIREN) Maîtrise d’oeuvre : Institut des Aménagements Régionaux et de l’Environnement (IARE Montpellier). 1992

P.-S.

Source et actualisations : 41340000
Avec l’aimable autorisation de la Direction régionale de l’environnement du Languedoc-Roussillon
Toutes les znieff à la DIREN
Toutes les znieff du territoire dans LOUPIC : la page d’accueil du dossier znieff
Précisions : Qu’est-ce qu’une ZNIEFF ?

Proposer un commentaire sur cet article

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2017 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt