Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > Valflaunès > znieff : montagne de la Célette

znieff : montagne de la Célette

jeudi 8 septembre 2005 , par Perrey Luc , Commenter

diren

ZNIEFF de type II
Numéro:00004131

Localisation
cartes IGN au 1/25 000 : Saint-Martin-de-Londres (2742 W) Pignan (2743 W)

Superficie
4 200 ha

Mesure de gestion
aucune

Artificialisation
Il s’agit d’activités de type extensif : - chasse ; - élevage ; - cultures ; - habitat dispersé. De nombreux sentiers sillonnent la zone également traversée par la D 122 qui relie les villages de Saint-Martin-de-Londres et de Causse-de-la-Selle.

Description
Ce vaste ensemble de plus de 4 000 ha est situé entre les gorges de l’Hérault et les plaines de Viols-le-Fort et de Saint-Martin-de-Londres. Il présente la particularité d’être entièrement boisé et est peu artificialisé. Il s’agit d’une vaste étendue de taillis et de garrigues denses et touffues. Les espèces principales sont le Chêne vert (Quercus ilex), le Chêne blanc (Quercus humilis) et le Buis (Buxus sempervirens) en sous-bois. Des chemins quadrillant le site sont les témoins d’une exploitation forestière passée mais actuellement terminée. Des terrasses en friches témoignent d’une ancienne activité agricole.

Critères de délimitation
La délimitation du site est basée sur des critères : - géomorphologiques : au nord et à l’ouest, la limite est clairement définie par le passage entre le plateau boisé et les gorges de l’Hérault escarpées ; - liés à l’occupation du sol : au sud et à l’est, la limite s’arrête aux zones agricoles de Saint-Martin-de-Londres et de Viols-le-Fort, en excluant les zones actuellement en friches mais qui portent les traces encore très visibles d’une activité agricole passée. Le plateau du Frouzet partiellement mis en culture a également été exclu de cette délimitation.

Richesse patrimoniale
En l’état actuel des connaissances on ne relève pas de richesses patrimoniales particulières. La nature du milieu (boisement dense) suggère cependant, par analogie avec d’autres zones du même type, la nécessité de procéder à des relevés de terrain pour détecter d’éventuelles espèces rares. Sur le plan faunistique, ce site abrite cependant un intéressant mélange d’espèces de milieux arborés et d’espèces de milieux buissonneux parmi lesquelles on relève : - le Traquet oreillard (Oenanthe hispanica) ; - la Perdrix rouge (Alectoriss rufa) ; - l’Epervier (Accipiter nisus) : espèce inscrite sur le livre rouge des espèces menacées en France (oiseau affecté d’une régression forte et continue et qui a déjà disparu de certaines régions) ; - le Pipit rousseline (Anthus campestris), l’Alouette lulu (Lullula arborea) et le Bruant ortolan (Emberiza hortulana) : espèces inscrites en annexe I de la directive CEE ainsi que sur la liste rouge des oiseaux menacés en France ; - la Fauvette pitchou (Sylvia undata) : espèce inscrite en annexe I de la directive CEE.

Intérêt
Ce bois est l’un des seuls massifs forestiers au nord de Montpellier à être resté relativement épargné par les activités humaines. En effet, sur une superficie de plus de 4 000 ha, aucune route importante ni piste forestière, ni cultures ne viennent altérer le paysage. Signalons par ailleurs l’intérêt écologique de tels boisements en zone méditerranéenne qui participent à la protection des sols ainsi qu’à la régulation hydraulique des eaux de précipitation. Ce bois est enfin une zone de refuge et d’accueil pour de nombreuses espèces animales et végétales spécifiques des milieux forestiers méditerranéens. La richesse et la diversité de l’avifaune en sont d’ailleurs la preuve puisque 36 espèces d’oiseaux nicheurs ont été recensées.

Dégradation
Ce milieu mériterait de rester en l’état en évitant notamment les coupes de bois à blanc ainsi que les reboisements monospécifiques. Comme tout massif boisé méditerranéen, il est particulièrement sensible aux incendies. Des risques d’urbanisation diffuse et de mitage du paysage existent en bordure de la zone (mas de Bouis à Saint-Martin-de-Londres).

Gestion du milieu
Il conviendrait d’établir : - une réglementation stricte concernant l’urbanisation (classement en zone ND de l’ensemble de la zone) ; - des actions de sensibilisation et de prévention contre les incendies.

Bibliographie - Source
LHERITIER J.N. - Université Paul Valéry. Communication orale.

P.-S.

Source et actualisations : 00004131
Avec l’aimable autorisation de la Direction régionale de l’environnement du Languedoc-Roussillon
Toutes les znieff à la DIREN
Toutes les znieff du territoire dans LOUPIC : la page d’accueil du dossier znieff
Précisions : Qu’est-ce qu’une ZNIEFF ?

Proposer un commentaire sur cet article

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2017 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt