Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > Valflaunès > znieff : le Roc blanc

znieff : le Roc blanc

jeudi 8 septembre 2005 , par Perrey Luc , Commenter

diren

ZNIEFF de type I
Numéro:40970002

Localisation
cartes IGN au 1/25000 : Saint-Martin-de-Londres (2742 W) Pignan (2743 W)

Superficie
340 ha

Mesure de gestion
Il existe une réserve biologique domaniale, pour les falaises du Roc Blanc uniquement, depuis 1991. Un arrêté de biotope est en cours.

Artificialisation
Une piste réalisée récemment par l’Office National des Forêts passe sous le Roc Blanc et permet d’atteindre les berges de la rivière.

Description
Le Roc Blanc et les escarpements environnants sont situés dans la partie la plus inaccessible des gorges de l’Hérault, en amont de Saint-Guilhem-le-Désert. aucune route ni autre moyen d’accès ne vient traverser ce versant particulièrement escarpé où pousse une végétation typique de la garrigue, sur terrain calcaire, avec comme espèce principale le Chêne vert (Quercus ilex). Les genévriers : Cade (Juniperus oxycedrus) et Genévrier de Phénicie (Juniperus phoenicea) sont particulièrement bien adaptés à ce milieu aride et abrupt et forment avec le Chêne kermès (Quercus coccifera) et de petits chênes verts, l’essentiel de la végétation des escarpements rocheux. Une ripisylve à Peuplier noir (Populus nigra), Frêne (Fraxinus angustifolia subsp. oxycarpa) et Saule (Salix sp.) peuple le bord du fleuve.

Critères de délimitation
La délimitation du site est basée essentiellement sur des critères géomorphologiques. Les limites passent au nord et au sud par la ligne de crête et elles englobent l’ensemble des escarpements rocheux où se situent les aires de nidification des oiseaux rupestres.

Richesse patrimoniale
Les escarpements rocheux abritent une avifaune rupestre méditerranéenne particulièrement intéressante. Citons notamment : - l’Aigle de Bonelli (Hieraetus fasciatus) : un couple niche au Roc Blanc. Cette espèce, en forte régression depuis plus de 20 ans ne possède plus que 13 couples en Languedoc-Roussillon ; - le Merle de roche (Monticola saxatilis) ; - le Hibou grand-duc (Bubo bubo) : cette espèce est inscrite sur le livre rouge (espèce affectée d’une régression forte et continue et qui a déjà disparu de certaines régions) ainsi qu’en annexe I de la directive CEE ; - l’Hirondelle de rochers (Hirundo rupestris) ; - la Fauvette pitchou (Sylvia undata) : espèce inscrite en annexe I de la directive CEE.

Intérêt
Les falaises sont des sites de nidification privilégiés pour quelques espèces d’oiseaux rupestres caractéristiques et peu communes. C’est ainsi que l’on a pu dénombrer 5 espèces protégées d’oiseaux au niveau des escarpements, l’une d’elle est considérée comme rare. Une autre très menacée, possède là l’un de ses derniers sites de reproduction pour le département.

Dégradation
Le passage d’une piste au-dessous de l’aire de nidification de l’Aigle de Bonelli laisse planer une menace pour le devenir de cette espèce sur le site.

Gestion du milieu
Il serait souhaitable d’interdire cette piste à la circulation. L’arrêté de biotope en cours devrait être une mesure efficace pour préserver cette zone.

Bibliographie - Source
DALLARD R. - G.R.I.V.E.. Communication orale.

P.-S.

Source et actualisations : 40970002
Avec l’aimable autorisation de la Direction régionale de l’environnement du Languedoc-Roussillon
Toutes les znieff à la DIREN
Toutes les znieff du territoire dans LOUPIC : la page d’accueil du dossier znieff
Précisions : Qu’est-ce qu’une ZNIEFF ?

Proposer un commentaire sur cet article

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2017 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt