Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > Valflaunès > znieff : la tourguille

znieff : la tourguille

jeudi 8 septembre 2005 , par Perrey Luc , Commenter

diren

ZNIEFF de type I
Numéro:41060000

Localisation
carte IGN au 1/25000 : Saint-Martin-de-Londres (2742 W)

Superficie
10 ha

Mesure de gestion
aucune

Artificialisation
Des activités d’élevage ainsi que quelques parcelles cultivées sont visibles en bordure de la zone.

Description
Au sein de la cuvette de Saint-Martin-de-Londres, coulent de nombreux petits ruisseaux temporaires, à sec la plus grande partie de l’année, mais pouvant atteindre brutalement de forts débits lors de précipitations importantes. Le Tourguille en est un exemple. Il résulte de la réunion de plusieurs petits ruisseaux qui fonctionnent comme des collecteurs d’eau de pluie, et va se jeter dans le Lamalou, 3 km en aval de Notre-Dame-de-Londres. La végétation riveraine est une garrigue basse et ouverte, constituée essentiellement de Genêt scorpion (Genista scorpius) mélangé au Thym (Thymus vulgaris) et à l’Aphyllante de Montpellier (Aphyllanthes monspeliensis). Par endroits, s’étendent en bordure du ruisseau des grèves de galets couvertes d’une végétation herbacée. La ripisylve est inexistante.

Critères de délimitation
Les limites retenues sont particulièrement nettes. Elles englobent le ruisseau et ses berges qui contrastent fortement avec les cultures périphériques.

Richesse patrimoniale
Ce site abrite une colonie de guépiers (Merops apiaster) qui comporte plusieurs dizaines de couples. Il s’agit de la seule colonie importante, avec celle située à proximité de Ganges, de la haute et moyenne vallée de l’Hérault. Signalons également la nidification de la Pie-grièche à tête rousse (Lanius senator) : espèce inscrite au livre rouge des oiseaux menacés en France et du Moineau soulcie (Passer petronia).

Intérêt
Les cours d’eau temporaires sont des milieux très particuliers, aux conditions écologiques difficiles. Seules quelques espèces animales ou végétales spécifiques y sont adaptées. En effet, au débit torrentiel et aux fortes précipitations, succède une sécheresse prononcée en période estivale. Les espèces animales ou végétales ayant besoin d’eau pour se développer doivent profiter de la brève période où le ruisseau est en eau pour boucler leur cycle de développement et avoir des mécanismes d’adaptation (stockage d’eau) pendant la période estivale. De plus, les berges marneuses formant des micro-falaises en bordure du ruisseau sont des biotopes de prédilection pour la nidification d’une espèce d’oiseau, peu commune et protégée, et dont les effectifs atteignent sur le site une densité importante.

Dégradation
La zone est restée jusqu’à présent relativement épargnée par les activités humaines. Le site abritant une importante colonie reproductrice d’oiseaux protégés, il conviendra d’être vigilant quant à sa fréquentation et d’éviter les dérangements répétés.

Gestion du milieu
Il serait souhaitable de mettre en place un arrêté de biotope du fait de la présence de plusieurs espèces protégées.

Bibliographie - Source
DALLARD R. - G.R.I.V.E.. Communication orale.

P.-S.

Source et actualisations : 41060000
Avec l’aimable autorisation de la Direction régionale de l’environnement du Languedoc-Roussillon
Toutes les znieff à la DIREN
Toutes les znieff du territoire dans LOUPIC : la page d’accueil du dossier znieff
Précisions : Qu’est-ce qu’une ZNIEFF ?

Proposer un commentaire sur cet article

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2017 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt