Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > Viols en Laval > Sentier archéologique des garrigues (Cambous)

Sentier archéologique des garrigues (Cambous)

samedi 25 septembre 2004 , par Jallot Luc , 1  Commenter

La végétation actuelle n’est qu’un pâle reflet du paysage préhistorique. Ce dernier est connu d’après l’identification des charbons de bois retrouvés dans les foyers. Il y a 5000 ans, les mêmes espèces d’arbres et de plantes peuplaient la région, Aux alentours du village poussaient le chêne vert et le buis, indices des défrichages. Mais sur les sols, qui étaient alors plus profonds, des forêts denses et étendues pouvaient subsister. Dès le moyen-âge, sous l’emprise des déboisements et du surpaturage, les Garrigues prirent leur aspect actuel. De nos jours, dans quelques zones préservées la forêt se reconstitue lentement. Mais le développement anarchique des coupes de bois de chauffage accèlère la dégradation de ce fragile écosystème.

Ces espace peu peuplés furent autrefois intensément parcourus par les hommes de l’âge du cuivre. Sur les seules communes de Viols-en-Laval et de Viols-le-Fort, ce sont plus de soixante sites néolithiques qui ont été répertoriés. Parmi eux, on compte quatre villages de la taille de Cambous et dix hameaux de superficie plus réduite.

Le site de Cambous n’est donc qu’un exemple parmi d’autres, tant est grande la richesse du patrimoine archéologique des Garrigues de Montpellier et des petits causses de l’Hérault. C’est une des régions d’Europe occidentale où la densité en sites de la fin du Néolithique est la plus forte. Ce conservatoire unique, sans doute un des joyaux archéologiques de notre pays, chaque année plus menacé par les lotissements villageois, les carrières et les travaux agricoles, est l’objet d’une étude attentive de la part des chercheurs. Des campagnes de prospections révèlent régulièrement de nouveaux vestiges.

Pour vous aider à découvrir ce riche patrimoine, un sentier
archéologique vous est proposé au départ du mas de Roussières (après le château de Cambous, en direction de Viols-le-Fort). Ces vestiges ont traversé les millénaires, aidez-nous à en prendre soin.

JPEG - 46.6 ko
Sentier archéologique des Garrigues

P.-S.

Source : brochure de visite du site (Luc Jallot).
Informations plus complètes dans le guide en vente à l’accueil.
Articles liés : le village de Cambous et sur les traces des hommes de Cambous

1 Message

  • > Sentier archéologique des garrigues (Cambous) Le 6 octobre 2004 à 08:35, par Bruno Marc

    Le dolmen du Soulas (ou des Carrières) inclus dans l’itinéraire (au demeurant très intéressant) est depuis le début de l’été "squatté" par un SDF qui y vit. Un toit en tôle a été déposé sur le dolmen qui est par d’ailleurs jounché de détritus et d’excréments. La mairie de Viols le Fort est aujourd’hui au courant et devrait faire le nécessaire pour faire partir le nouveau (et indésirable) locataire de ce site mégalithique. Affaire à suivre ...

    Répondre à ce message

Proposer un commentaire sur cet article

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2017 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt