Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > Saint Mathieu de Tréviers > Assos Qui Pic > Rêver peut être

Rêver peut être

vendredi 28 octobre 2005 , par Perrey Luc, Tavan Dominique , 1  Commenter

Pièce de Jean-Claude Grundberg proposée par l’Assos Qui Pic samedi 10 décembre 2005 à 20h30 à la salle François Mitterand de Saint-Mathieu-de-Tréviers.

JPEG - 83.3 ko
Compagnie Mandrag’Or
Rêver peut-être de Jean-Claude Grundberg

C’est l’histoire d’un dormeur qui erre, en pyjama, sur une scène de théâtre peuplée de personnages shakespeariens. Le jour, Gérard B. répète le rôle de Hamlet. Et la nuit, comme tout un chacun, il sombre dans les bras de Morphée. Une activité hautement criminelle, à en croire la gendarmette qui déboule un matin dans sa chambre : convoqué chez le juge : le comédien est accusé d’avoir commis, en rêve, plusieurs meurtres. Inculpé pour" inhumanité " le voilà sommé par son avocat de produire, en guise de pièces à conviction, des rêves emplis d’amour du prochain. Cramponné à son lit, Gérard B. entame un voyage au plus profond de son inconscient...

L’auteur :

Jean-Claude Grumberg, né en 1939, n’a pas connu son père, mort en déportation. Ce père qui aurait eu cent ans en 1998, hante Rêver peut-être. En utilisant toute la puissance du rêve, Jean-Claude Grumberg joue avec le temps et ses personnages qui changent de facette instantanément. Il rend un hommage appuyé au théâtre. Shakespeare et Caldéron sont des références omniprésentes. Rêver peut-être est une belle machine à jouer.

A lire absolument pour la bonne compréhension de la pièce

Dans « Revêr peut être » Jean Claude Grumbreg fait de nombreuses références à la pièce de Shakespeare, HAMLET.
Hamlet De SHAKESPEARE
Sur les remparts d’Elseneur, Hamlet, jeune prince du Danemark, voit apparaître le spectre de son père. Celui-ci lui apprend qu’il a été assassiné par son frère Claudius, l’oncle d’Hamlet, en accord avec la Reine Gertrude, sa mère. Le coupable lui a ravi à la fois épouse, couronne et vie. Hamlet simule la folie pour préparer sa vengeance et délaisse sa fiancée Ophélie.. Lors d’une conversation avec sa mère, le ton monte et Hamlet lui avoue tout le dégoût qu’il a pour elle. Croyant que le roi est en train de l’écouter derrière un rideau, il tire son épée et la plonge à travers les lourdes tentures : mais c’est Polonius, père d’Ophélie et grand chambellan du royaume qu’il vient de tuer .Décidé à voir diparaitre Hamlet, le roi l’envoie en mission en Angleterre avec Guildenstern et Rosencrantz . Ce pendant, Hamlet est capturé par des pirates qui le renvoient au Danemark. A son arrivée, il apprend que Ophélie, folle de douleur s’est noyée. Son frère est revenu au Danemark pour venger la mort de son père Polonius. Lors du duel, Hamlet est touché, mais avant de mourir, il blesse mortellement son adversaire et tue le roi tandis que la reine Gertrude boit la coupe empoisonnée qui était destinée à son fils. Le drame se termine par l’arrivée de Fortimbras, prince de Norvège, qui devient le souverain du royaume du Danemark.

La compagnie « Mandrag’or »
La compagnie « Mandrag’or » a été créé en 1994 et intégrée à la Maison Pour Tous Léo Lagrange. Ses créations couvrent un répertoire varié alliant Danse, Théâtre et Musique.

Mise en scène Corinne NEEL
Création costumes Création Décor Antoinette BUGARD
Réalisation costumes Yvette NEEL Pierrette BODENAN
Enregistrement(Studio m.p.t) MOUNIR RETAÏBA
Photographe : Laure MIARD
Lumière :Etienne GROLLEMOND
Son :Julia VALETTE

Corinne NEEL, ergothérapeute de formation, s’initia à l’expression corporelle en Indonésie, au Népal, et au Brésil. Elle s’associa à la ligue d’improvisation au Canada. Elle fut assistante des ballets Peter Goss avec Kim Kan pendant 2 ans et suivit une formation théâtrale au théâtre de l’Ombre (Paris 20ème )dirigée alors par un assistant d’Ariane Mnouchkine. Elle est actuellement responsable de l’école de Théâtre de la Maison Pour Tous Léo Lagrange, metteur en scène de la compagnie La Mandrag’or et dirige une compagnie professionnelle « OHE ».

Distribution : Par ordre d’apparition
Gérard B. Benoit OUDAR
La femme de Gérard B. Renée VILLEGAS ou Isabelle Gabillaud
La gendarme Claire GRAS
L’huissier Claire GRAS
Le juge Frédéric PATTO
L’avocat Julia Valette
Le metteur en scène Isabelle DUPIN
La Reine Ludivine SI-AHMED
Le Roi Agnès PILOZ
Le soldat Jacky AUSSEL

P.-S.

Tarif : 7 €
Tarif réduit : 5 €
Réservations et renseignements : l’Assos Qui Pic
Site Internet de la Compagnie « Mandrag’or » (source photo).

1 Message

Proposer un commentaire sur cet article

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2017 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt