Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > Partout > Natura 2000 : Pic Saint Loup

Natura 2000 : Pic Saint Loup

mercredi 14 septembre 2005 , par Perrey Luc , Commenter

Ce site fait partie des Zones de Protection Spéciale (ZPS) "Natura 2000".
Le réseau Natura 2000 a pour objectif de contribuer à préserver la diversité biologique sur le territoire de l’Union européenne. Il assurera le maintien ou le rétablissement dans un état de conservation favorable des habitats naturels et des habitats d’espèces de la flore et de la faune sauvage d’intérêt communautaire. Il est composé de sites désignés spécialement par chacun des Etats membres en application des directives européennes dites "Oiseaux" et "Habitats" de 1979 et 1992.

  Identification

  • Code :FR9101389
  • Appelation :PIC SAINT-LOUP
  • Date de compilation :01/1996
  • Historique :Date de proposition comme SIC : 02/2005

  Localisation

  • Département :Hérault
  • Superficie :4420ha
  • Altitude minimale :130m
  • Altitude maximale :658m
  • Région biogéographique :Mediterranéenne

La surface de ce site intersecte la Zone de Protection Spéciale suivante : FR9112004HAUTES GARRIGUES DU MONTPELLIERAIS

  Description

Les grandes étendues de pelouses et de matorrals à genévrier oxycèdre, en particulier, sont caractéristiques d’une pratique séculaire du pastoralisme.Toutefois, les difficultés économiques de la filière ovine conduisent à une réduction continue du cheptel depuis plusieurs décenniesavec de lourdes conséquences sur la conservation des mileiux ouverts.
Les falaises du Pic-Saint-Loup et de l’Hortus recèlent 3 espèces végétales endémiques (Erodium foetidum, Saxifraga cebennensis, Hieracium stelligerum).
Les prairies humides de fauche du bassin sont réputées pour leur grand nombre d’orchidées dont une espèce endémique nouvellement décrite.
La résurgence du Lamalou abrite plusieurs poissons d’intérêt communautaire tels que le Chabot (Cottus gobio), le Barbeau méridional (Barbus meridionalis). L’écrecisse à pattes blanches (Austropotamobius pallipes) était autrefois citée dans la résurgence, mais n’a pas été revue depuis plusieurs années.
Enfin, 11 chauves-souris sont notées sur ce site.

Au nord de Montpellier, le Pic Saint-Loup est l’un des points forts du paysage régional. Il se présente comme le flanc nord très redressé d’un pli déversé vers le nord et domine la cuvette de Saint-Martin-de-Londres. Le bassin plus frais et le pic Saint Loup offrent une conjonction d’habitats représentatifs de la région des garrigues du Montpelliérais .

  Composition du site :

Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 25%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 22%
Pelouses sèches, Steppes 15%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 10%
Forêts sempervirentes non résineuses 9%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 5%
Forêts de résineux 5%
Forêts caducifoliées 4%
Cultures céréalières extensives (incluant les cultures en rotation avec une jachère régulière) 2%
Autres terres arables 2%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 1%
Types d’habitats présents % couv. SR(1)
Forêts à Quercus ilex et Quercus rotundifolia 8% C
Parcours substeppiques de graminées et annuelles du Thero-Brachypodietea *4% C
Pentes rocheuses calcaires avec végétation chasmophytique 4% B
Eaux oligo-mésotrophes calcaires avec végétation benthique à Chara spp. 1% B
Rivières permanentes méditerranéennes à Glaucium flavum 1% C
Matorrals arborescents à Juniperus spp. 1% C
Grottes non exploitées par le tourisme 1% C
Prairies humides méditerranéennes à grandes herbes du Molinio-Holoschoenion 1% C
Prairies maigres de fauche de basse altitude (Alopecurus pratensis, Sanguisorba officinalis) 1% C
Éboulis ouest-méditerranéens et thermophiles 1% C
Forêts-galeries à Salix alba et Populus alba 1% C
Espèces présentes : Invertébrés PR(2)
Grand capricorne (Cerambyx cerdo) B
Lucane cerf-volant (Lucanus cervus) B
Espèces présentes : Mammifères PR(2)
Grand Rhinolophe (Rhinolophus ferrum-equinum) C
Minioptère de Schreibers (Miniopterus schreibersi) C
Petit Murin (Myotis blythii) B
Petit Rhinolophe (Rhinolophus hipposideros) C
Rhinolophe Euryale (Rhinolophus euryale) C
Vespertilion à oreilles échancrées (Myotis emarginatus) C
Vespertilion de Capaccini (Myotis capaccinii) C
Espèces présentes : Poissons PR(2)
Barbeau méridional (Barbus meridionalis) C
Chabot (Cottus gobio) B

(1)Superficie relative : superficie du site couverte par le type d’habitat naturel par rapport à la superficie totale couverte par ce type d’habitat naturel sur le territoire national (en %). A=site remarquable pour cet habitat (15à100%) ; B=site très important pour cet habitat (2à15%) ; C=site important pour cet habitat (inférieurà2%).

(2)Population relative : taille et densité de la population de l’espèce présente sur le site par rapport aux populations présentes sur le territoire national (en %). A=site remarquable pour cette espèce (15à100%) ; B=site très important pour cette espèce (2à15%) ; C=site important pour cette espèce (inférieurà2%) ; D=espèce présente mais non significative.

*Habitats ou espèces prioritaires (en gras) : habitats ou espèces en danger de disparition sur le territoire européen des Etats membres et pour la conservation desquels l’Union européenne porte une responsabilité particulière.

P.-S.

Source, cartographie et actualisations : fiche FR9101389
Avec l’aimable autorisation du Ministère de l’écologie et du développement durable
diren
Toutes les sites Natura 2000 : natura2000.environnement.gouv.fr
Toutes les zones Natura 2000 du territoire dans LOUPIC : la page d’accueil du dossier Natura 2000

Proposer un commentaire sur cet article

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2017 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt