Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > Valflaunès > Lumière du Sud révèle l’essence du paysage aux regards amateurs

Lumière du Sud révèle l’essence du paysage aux regards amateurs

jeudi 22 mars 2012 , par Augereau Thierry, Soun Cathy , Commenter

Thierry Augereau enseigne la photo sur le terrain.

Tout le monde aujourd’hui fait des images sans pour autant maîtriser la photo. Thierry Augereau, photographe de métier, guide les pas des néophytes soucieux d’améliorer leurs prises de vue. Pour que ce ne soit plus le hasard d’une lumière qui dicte la qualité de l’image mais une parfaite connaissance de son reflex.
Installé à Valflaunès, Thierry Augereau a fondé Lumière du Sud. Après la théorie, dispensée dans une salle mise à disposition par la municipalité, place à la pratique. Par petits groupes de 6 à 8 personnes, les apprentis se rendent sur le terrain pour se confronter à la réalité. Le Pic Saint-Loup, la Buèges et le Salagou sont ses paysages de prédilection.

Une source inépuisable d’inspiration

" Ce n’est pas une simple rando photographique, précise Thierry Augereau. Il s’agit de transmettre un savoir-faire. " Professeur à l’Ecole supérieure des métiers artistique ( ESMA) durant une douzaine d’années, le photographe ne s’est pas lassé de l’enseignement. Des étudiants aux amateurs, il change de public, voilà tout. Chaque sortie privilégie une thématique avec une constante : " On dissèque l’appareil pour le rendre accessible. " Les notions de profondeur de champ ou de mode d’exposition sortent du flou artistique pour devenir des outils à part entière. De retour de balade, les photos des élèves sont projetées sur écran pour une critique constructive.
Outre l’enseignement, Thierry Augereau continue d’expérimenter divers procédés photographiques. Ses panoramiques par strates défient les lois de la profondeur de champ pour mieux restituer le vérité du regard. Il s’essaie au stop motion, utilisé par certains cinéastes, pour explorer l’image animée. La photo, sous toutes ses formes, demeure une source inépuisable d’inspiration

AUGEREAU réinvente la photo de paysage.

Le photographe a mis au point une technique qui restitue une réalité plus vraie que nature.

Le photographe a mis au point une technique qui restitue une réalité plus vraie que nature. Photographier un paysage : une banalité accessible à tous ? Pas pour Thierry Augereau. Ce professionnel, pour qui l’image n’a plus de secret, a attendu des années avant de fixer son objectif sur la nature. Professeur de photo à l’Esma pendant une douzaine d’années, Thierry Augereau puisait jusqu’alors la vérité des êtres à travers des portraits déroutants.

Depuis que ses fenêtres s’ouvrent sur le Pic Saint-Loup, à Valflaunès, il capte l’essence des lieux grâce à de grands formats selon une technique aussi pointue qu’exigeante. Il contourne les défauts du grand angle en cumulant les images afin de s’approcher du regard humain. La perspective est préservée sans être déformée.

Le résultat intrigue les regards avertis : l’image est nette du premier au dernier plan. La tactique du photographe est simple mais de longue haleine :" Je fais un panoramique de six vues sur un pied et ce sur quatre couches puis j’assemble les 24 images sur un logiciel pour recréer ce que mon regard a capter. Aucun raccord n’est visible contrairement à l’oeuvre composée de 84 images exposée à Visa pour l’image à Perpignan."

Thierry Augereau, a été séduit par la beauté de l’arrière-pays montpelliérain. Le Pic Saint-Loup et la Buèges sont ses paysages fétiches. Ses photos sont le fruit de longues heures d’observations. Si on se laisse imprégner, la magie opère. La nature elle-même donne des réponses. Outre la qualité esthétique et technique, ces photos étonnent par leur ambiance. Elles semblent habitées. L’invisible apparaît sous l’effet de la lumière captée au bon moment. Tel ce ventre du château de Viviourès, sur l’Orthus, que peu de promeneurs connaissent sous cet angle.
Thierry Augereau songe à emmener quelques stagiaires sur ces traces pour leur faire partager sa passion.

P.-S.

Source : deux articles de Cath Soun dans Midi-Libre. Avec son aimable autorisation.

En savoir plus :l’article Lumière du Sud révèle l’essence du paysage aux regards amateurs

Proposer un commentaire sur cet article

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2017 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt