Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > Partout > Les garrigues : un territoire en mutation - 2 - une population active qui (...)

Les garrigues : un territoire en mutation - 2 - une population active qui ne travaille pas sur place

mercredi 15 mars 2006 , par Ibanez Manuel , Commenter

L’espace des garrigues connaît actuellement de rapides changements. En terme d’emploi par exemple, de plus en plus de personnes habitant dans les garrigues ne travaillent pas sur leur commune de résidence mais dans l’agglomération de Montpellier.

Remarque : les données présentées ici s’appliquent à une zone d’étude qui concernent 77 communes à cheval sur le Gard et l’Hérault.

JPEG - 50.8 ko
zone d’étude

Espace essentiellement agricole autrefois, la zone des garrigues n’abrite quasiment aucune industrie. Les villes du piémont cévenol comme Ganges, qui ont connu un développement industriel très important au 18ème et 19ème siècle, voient s’éteindre peu à peu leurs activités productives. La principale production de richesses économiques sur cet espace des garrigues semble être la viticulture. L’augmentation de population entraîne néanmoins un léger développement de l’artisanat et des services alors qu’il y a vingt ans à peine, certains villages voyaient disparaître leur dernière épicerie.

La caractéristique principale des garrigues nord-montpelliéraines dans le domaine de l’emploi est que la plupart des habitants ne travaillent pas sur place. En effet, en moyenne 60% des actifs de la zone n’exercent pas leur profession sur leur commune de résidence. L’agglomération de Montpellier concentre les emplois. Les communes du Sud de la zone d’étude ne sont plus des lieux de travail mais seulement de résidence. Dans un rayon de 25 km autour de Montpellier, entre 70 et 95% des actifs travaillent dans l’agglomération.

JPEG - 76.1 ko
Actifs travaillant sur leur commune de résidence

Cet article est tiré du mémoire :

Ibanez, M., 2005. « Les territoires proches d’une aire urbaine : complexité de la gouvernance territoriale. Etude exploratoire appliquée à l’espace des garrigues du nord de Montpellier. ». Mémoire de Master ADE, Institut de Géoarchitecture, 104 p.

Présentation du mémoire : « quel avenir pour les garrigues du Pic Saint-Loup ? »


Voir aussi :

Significations du mot « garrigue »

Les garrigues : un paysage façonné par des facteurs naturels

Les garrigues : un paysage façonné par une longue occupation humaine

Les garrigues : un territoire en mutation. 1 - une forte croissance démographique

Les garrigues : un territoire en mutation. 2 - une population active qui ne travaille pas sur place

Les garrigues : un territoire en mutation. 3 - de grands bouleversements dans le secteur agricole

Les garrigues : un territoire en mutation. 4 - une dynamique de péri-urbanisation

Les garrigues : un territoire en mutation. 5 - péri-urbanisation : de nouveaux enjeux pour le territoire

Les garrigues : un territoire en mutation. 6 - les garrigues aujourd’hui : un territoire rural ou urbain ?

Proposer un commentaire sur cet article

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2017 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt