Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > Saint Mathieu de Tréviers > Le siècle passé : la mairie

Le siècle passé : la mairie

lundi 6 janvier 2003 , par Perrey Luc , Commenter

A rechercher dans les archives, l’on s’aperçoit que la mairie de Saint-Mathieu-de-Tréviers a beaucoup voyagé. D’anciennes délibérations des conseils municipaux nous ont permis de suivre ces changements qui, comme vous allez le constater, sont liés à ceux des écoles.

En 1808, la maison commune existait à Saint Mathieu. On peut penser que c’était une habitation privée car en 1875, une école fonctionnait dans la maison de Sieur Justin Jean-Jacques. A cette époque, Saint Mathieu avait une population bien plus importante que celle de Tréviers qui ne se composait alors que de "lieux dits". Pour cette raison, le village comportait deux sections.

Dès 1848, la population grandissant toujours, les villageois demandent que soit construite une école-mairie. La municipalité achète donc un terrain en 1873. Terrain qui appartenait à Vincent Emile et à Marguerite Vieille épouse Dusfour Guillaume. Cependant, en 1877, il n’y a toujours pas, ni école, ni mairie. Dans le même temps, le conseil municipal entreprend la mise en place de la section de Tréviers en commune nouvelle, décision ardamment approuvée par la population des deux parties.

Las, l’année suivante, le projet est abandonné et en 1884, la mairie-école de Saint Mathieu est construite.
Saint Mathieu est resté longtemps la partie la plus populeuse et la plus groupée de la commune, mais le vieux projet de redéploiement des deux sections est de nouveau à l’ordre du jour en 1892 et en 1895. Le 25 août de cette même année, il est enfin décidé que les deux sections seront divisées de façon à ce que les revenus de chacune d’elles soient à peu près égaux. La commune de Saint-Mathieu aura une superficie de 1027 ha 20 a 83 ca et un revenu de 5 236 F 86 cts. Sa population sera de 194 habitants alors que Tréviers accueille 209 âmes qui, au passage, sont contraintes d’abandonner les droits qu’elles ont sur la mairie-école de Saint Mathieu, le tout estimé à : 25.000 F.

De leur côté, les habitants de Saint-Mathieu abandonnent leurs droits sur le presbytère et le cimetière de Tréviers, le tout également estimé à 25.000 F.
Rien de tout cela ne sera réellement fait et la mairie a toujours son siège au village du haut.

C’est en tout début du 20ème siècle que se produira un fait décisif pour la maison commune. Un instituteur, Monsieur Chanal, qui logeait à Tréviers, et qui tous les jours "montait" aux écoles prit, une nuit, la liberté de descendre les archives de la mairie de Saint Mathieu à Tréviers. Tout laisse à penser qu’il les a apportées dans une maison particulière puisqu’il n’u avait pas encore de mairie au village du bas.

Tréviers continuant de s’agrandir, Maonsieur Cancel, alors maire, demande que les écoles soient érigées en deux écoles mixtes. L’une aura son siège à Saint-Mathieu, l’autre à Tréviers.

Dès que la construction de l’école de Tréviers est terminée, le maire propose d’y ajouter une salle de mairie. A partir de cette période, on peut penser que la mairie a trouvé son siège définitif, bien que le bureau de vote se trouve toujours à Saint-Mathieu !

En 1928, sera érigé devant ce bâtiment, le monument aux morts. Toujours honoré, il a été transféré au début des années 1990, devant la nouvelle mairie où l’on a planté un olivier séculaire symbole de paix.

En 1970, le Conseil Général du Val de Marne décide l’acquisition de l’école de Saint Mathieu. Cette vente donne l’occasion au conseil municipal d’alors (à la tête duquel on trouve Gérard Saumade), de réaliser un vieux rêve : supprimer le sectionnement et réunir les deux villages.

Au centre village poussent alors, au milieu des vignes, des logements sociaux et la mairie ne tardera pas à y trouver, tout naturellement, sa place en 1979.

P.-S.

Source : Le guetteur de Montferrand. Janvier 2000

Proposer un commentaire sur cet article

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2017 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt