Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > Lauret > Lauret depuis le rocher du Causse

Lauret depuis le rocher du Causse

samedi 30 juin 2007 , par De Labrusse Olivier , 1  Commenter

Lauret (34) Depuis le rocher du Causse de l’Hortus, un vaste panorama s’ouvre à nos
yeux, permettant de lire l’histoire et la géographie de l’habitat et des activités humaines
dans la plaine et les garrigues de Lauret.

JPEG - 478.3 ko
Lauret depuis le rocher du Causse
Aujourd’hui, la garrigue change comme jamais.
Cliquez sur l’image pour la voir en grande taille.
JPEG - 414.5 ko
Lauret depuis le rocher du Causse
Aujourd’hui, la garrigue change comme jamais.
Cliquez sur l’image pour la voir en grande taille.

  Une géographie de puechs et de plaine

Au premier plan, le bassin argileux de Lauret est
cultivé et de plus en plus urbanisé ; sous nos pieds,
sur les côtés, et aux arrière-plans les puechs*,
collines calcaires, parfois ourlés de falaises, sont
couverts par l’actuelle forêt méditerranéenne de
Chênes verts, ici dominants, et de Chênes blancs.
Entre sommets et bassins, les piémonts sont en
voie de reconquête çà et là par les nouvelles
vignes de qualité.

  Une histoire ancienne

Elle commence à nos pieds, dans la garrigue,
avec le village néolithique du rocher, témoin
des agriculteurs et éleveurs, de la civilisation de
Fontbouisse, qui, il y a 2000 ans, ont défriché
la garrigue, la transformant en prairies naturelles
de parcours à ovins, en champs de céréales et légumineuses, en bois soigneusement entretenus : le
Roc des Mates, à droite sur l’image, rappelle par
son nom, l’éclatement des souches des cépées*
de Chênes verts, par les boscatiers ou rouscaïres,
pour régénérer la ressource en bois.

Ces mises en valeur se sont poursuivies au Moyen
Age, parfois du fait de monastères comme au som
met du Puech des Mourgues (au centre de l’ima
ge), et jusqu’au XIXe siècle, suite aux partages des
communaux, par la création de "mas annexes",
comme au Puech de Dolgue (sur la gauche de
l’image) : là le lieu-dit "Le Pascau" nous rappelle
l’existence d’un pâturage. Dans la plaine le lieu
dit "Le Claus" correspond à un enclos laissé bien
pâturé près du mas.

Mais le XX- siècle, avec la fin de l’élevage de moutons, des charbonniers, le gel des Oliviers, les concurrences des bassins, de la plaine, des villes, a vu comme ailleurs, l’abandon des terres, par-cours, bois : le chêne a regagné ; la forêt, avec les récents Pins d’Alep, se réinstalle sur les chemins, les "drailles", les parcelles, les murets et terrasses, les anciens mas et villages, dont les vestiges par-sèment la garrigue.
Un incendie, en 2005, au pied du Puech de Dolgue, nous a restitué cet "ancien monde".

  Une nouvelle Histoire et une nouvelle Géographie sont en train de se faire

La vigne change : au centre de "la plaine", les an¬ciennes vignes de vin de table, sur sols trop argi¬leux, arrachées, laissent la place aux champs de blé dur, subventionnés par l’Union Européenne, ou aux friches, ou à l’urbanisation. La vigne "migre" sur les piémonts caillouteux, bien drainés et bien exposés, où de nouveaux cépages et techniques de qualité permettent de développer l’Appellation d’Origine Contrôlée Pic Saint-Loup.
L’urbanisation débordante de Montpellier s’étend par l’axe routier Nord-Est, la "route de Mende",
la RD) 7 (ligne rouge sur le panorama), et diffuse de part et d’autre de cet axe. Les plus aisés habiteront les "hauts" (les piémonts), bénéficiant de la vue, comme le Soulié, les Hauts de Valcyre, les Avants, avec des maisons plus cossues, des terrains plus grands que les lotissements de plaine, et de bord de route.

Une nouvelle économie et une nouvelle société se superposent, sous nos yeux, à une Histoire millénaire des garrigues, créant une nouvelle Géographie des lieux, des activités, des habitats et des infrastructures.

P.-S.

Cet article d’Olivier de labrusse est extrait de l’ouvrage collectif Points de vue sur la garrigue édité par les Ecologistes de l’Euzière.
Présentation dans Loupic : Points de vue sur la garrigue.
Autre article extrait de ce livre : Depuis le Pic-Saint-Loup le phare des Montpelliérains

2 Messages

Proposer un commentaire sur cet article

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2017 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt