Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > Fontanès > La tour de péage de Fontanès

La tour de péage de Fontanès

mardi 17 juin 2003 , par Minet Pierre , 1  Commenter

Au retour des grandes foires de Bourgogne, lorsqu’ils déboulaient des Cévennes avec leurs manades de mulets chargés à tout rompre, ils avaient fière allure les "bouïres" [1]d’hier. Tout le village sur le pas des auberges saluait ces hommes de courage qui tenaient serrée dans les plis de leur cape, une odeur de bruyère et de pluie qui parlait d’aventure. Le péage à payer, abreuver les bêtes et déjà la troupe se reformait pour ce qui restait de route jusqu’à Montpellier.

Du côté de Ste Croix, avec leurs sonnailles qui carillonnaient "vêpres et salut", une litanie d’ânes remontait allègrement. Vagabonds, pèlerins, colporteurs, manjo-camin, traînes-misère leur emboîtaient le pas dans un joyeux désordre.

Nous étions à Fontanès, terre du comte de Melgueil [2], aux limites du domaine des Bermond d’Anduze/Sauve. Ici deux chemins se croisaient, l’un venait de Francie et gagnait vers la mer, l’autre conduisait de Nîmes à Toulouse par Sommières et Aniane.
Par delà l’emprise de ces voies tombées depuis en déshérence, le témoignage le plus ancien qui demeure encore visible, vous le découvrirez dans l’enchevêtrement des vieilles bâtisses du mas de la Roque, c’est la Tour du Péage qui fut utilisée jusqu’au XIIIe siècle.

JPEG - 15.9 ko
Le chemin gardé par la tour passait au col sous les tours de Salles

LA TOUR

Par son implantation, son architecture, le type de matériaux mis en œuvre, la Tour se rattache au vaste ensemble des Citadelles du Défi. Ces citadelles : Tours de Salle (Valflaunès), Castellas (Corconne), Vieux-Claret, Saint-Jean (Pompignan) pour citer les plus proches, accompagnent les grands axes de circulation en usage au seuil du Moyen-Age.

Extérieurement, la Tour et le mur d’enceinte sont visibles sur la façade sud du mas. Le mur d’enceinte enserre une terrasse à l’aplomb du chemin dont la calade est encore en place sur quelques mètres. Une arche au travers du chemin, fermée d’une porte nous donne une indication précise sur la largeur de la chaussée.

A proximité, deux puits pour abreuver hommes et bêtes, une lavagne pour les troupeaux…

A l’intérieur de la Tour, une pièce voûtée occupe le rez de chaussée, l’entrée actuelle s’ouvre à l’Est. Une petite fenêtre au Sud, fermée d’un croisillon, éclaire la pièce. La découpe particulière de l’embrasure donne la hauteur du plafond. A l’étage, une pièce de mêmes dimensions que celle du bas. Au sommet de la Tour, une terrasse ou un simple toit.

LES CHARTES

En parallèle à ces importants vestiges, deux chartes désignent explicitement "La Roque".
La première de Pierre Bermond "senhor" de la maison d’Anduze. La seconde de St Louis (août 1254). Ces textes font référence à la donation accomplie entre 1223 et 1230 par Pierre Bermond au bénéfice du monastère cistercien de Fonts (St Julien les Rosiers près d’Alès). Pierre Bermond donne les 1/10e des revenus du péage pour l’entretien de 7 religieuses.

COMPRENDRE

La découverte de la Tour de la Roque, la confirmation par les chartes qu’il s’agit bien du lieu où le comte de Melgueil faisait percevoir un péage, permet une mise en place globale sur l’ensemble de ce terroir, avant qu’il n’entre dans le domaine des évêques de Maguelonne au XIIIe siècle. Deux éléments majeurs en découlent :

  • Le lien de dépendance existant entre la Tour de la Roque et le castrum des Tours de Salle qui assurait un lieu de replis en cas de difficultés, d’appui (par la garnison qui y stationnait), et de guet sur un vaste territoire.
  • Le tracé de la voie romaine toujours en usage au Moyen-Age et dont il semble acquis qu’elle passait à l’arrière du Puech des Mourgues (St Germain), traversait le devès des Agneaux où étaient implantées les "fourches patibulaires", puis par Fontanès gagnait le mas de la Roque avant de franchir le col de Salle et de continuer au sud de Valflaunès (le Rey) en direction du mas de la Plaine.

P.-S.

Article de presse écrit par Pierre MINET - 1989

Notes

[1BUIRES : muletier

[2MELGUEIL : Mauguio

2 Messages

  • La tour de péage de Fontanès Le 21 janvier 2008 à 22:26

    Je vois bien les tours de Salles, mais j’ai du mal à localiser la Tour de Péage de Fontanès.
    Près du domaine vinicole de La roque, il y a bien une enceint ene ruine avec des puits et un reste de bâtiment qui pourrait être une tour, mais point d’arche, just eun portail entre deux piliers.
    Pouvez-vous nous guider davantage pour trouver ce lieu. Merci ;

    Répondre à ce message

    • La tour de péage de Fontanès Le 24 février 2009 à 13:42

      Bonjour,

      Je suis le nouveau propriétaire du domaine viticole de La Roque.
      A ce titre je puis vous montrer l’emplacement et les vestiges de l’ancienne tour de péage.
      Merci de me contacter au 06 16 70 35 93

      A bientôt.

      JF

      Répondre à ce message

Proposer un commentaire sur cet article

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2017 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt