Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > Pas Loin > Grabels > La tour de Montredon

La tour de Montredon

jeudi 28 août 2008 , par Fernandez cécile , Commenter

« Il n’y a point de place faible là où il y a des gens de coeur » assurait Bayard, le « Chevalier sans
peur et sans reproche », en 1521 à son bon roi François Ier.

Force est de constater que l’édification de places fortes fut l’un des soucis de l’Homme, du
moment qu’il se regroupa en ville. Aussi remarque-t-on qu’aux origines de la ville, elle se définissait
comme une place forte. C’est pour cela que dans la Grèce antique les Spartiates, pour punir les
Athéniens à la suite de la guerre du Péloponnèse, firent ordonner la destruction des remparts de la
cité. En France, lors des guerres de religions, la royauté fit également détruire les remparts des
villes huguenotes telles que Montpellier.

Certes, les remparts sont les éléments les plus chargés symboliquement d’une ville, mais ils ne
sont pas les seuls éléments constitutifs d’une place forte notamment au Moyen-Âge, des donjons,
des ponts-levis mais aussi des postes avancés tels que les tours à signaux furent construis. Et c’est ce
que nous nous proposons d’étudier dans ce mémoire en prenant l’exemple de la non célèbre Tour
de Montredon.

Comme son nom l’indique, elle se trouve au sommet d’une colline ronde : le Puech
Montredon2 dans l’arrière pays montpelliérain. Elle fut édifiée dans le second quart du XIIIe siècle et
occupée jusque dans la seconde moitié du XIXe siècle. Période à laquelle elle fut laissée à l’abandon,
subissant alors les outrages du temps. On essaiera dans ce mémoire de s’intéresser à la place
historique qu’occupe la tour dans la grande histoire et dans la culture locale. Aussi nous
déterminerons comment cette tour contribue à la connaissance et reconnaissance d’un passé parfois
oublié, dont elle est un puissant témoignage.

Certes moins impressionnantes que d’autres types d’architecture de défense, les tours à signaux
furent érigées en France de l’époque protohistorique jusqu’au XVIIIe siècle, et marquent encore de
nos jours le paysage, d’où l’intérêt de les étudier.
Dans un premier temps, nous tenterons de localiser notre objet d’étude à la fois dans l’espace,
dans le temps et dans une typologie. En effet, connaître l’emplacement géographique et géologique
permet d’envisager plus facilement la cause de certains désordres ou même de comprendre la
motivation du choix d’implantation du site. Une connaissance des contextes historiques aux côtés
desquels le bâtiment a traversé les âges permet de comprendre et d’interpréter sa morphologie.
Ensuite, nous pourrons la comparer et en déduire sa singularité en l’intégrant dans une typologie.
De plus, cette étude typologique, pourra se montrer utile lorsqu’il s’agira d’imaginer l’état originel
de cette construction.

Dans un second temps, il sera question de la recherche du plan initial de la tour, de ses
matériaux de construction et de leurs désordres. Toute cette analyse est basée sur une étude de
terrain menée sur plusieurs mois.
Enfin, il sera question d’élaborer un projet de valorisation touristique de ce patrimoine, et de
l’insérer dans une histoire beaucoup plus large que l’histoire communale. Pour ce faire, nous
tenterons d’établir un état des lieux du tourisme dans l’Hérault et plus particulièrement dans
l’arrière-pays montpelliérain.

  Sommaire

Remerciements.................................................................. 2
Avant-propos..................................................................... 4
Introduction....................................................................... 6
I- Situation......................................................................... 8
A) Dans l’espace................................................................ 8
Localisation du site ........................................................... 8
Un site géologique ............................................................ 8
Localisation dans un espace historique ............................ 8
B) Dans l’histoire.............................................................. 10
Histoire des Tours à signaux............................................ 10
Histoire de la Tour de Montredon..................................... 11
C) Dans une typologie ..................................................... 12
Typologie architecturale.................................................... 12
Fonctionnement................................................................ 12
II- Etude de la Structure et des matériaux....................... 14
A) Description générale.................................................... 14
Les ouvertures ................................................................ 14
Observation des parements intérieurs ............................ 15
B) Les matériaux............................................................... 17
La pierre .......................................................................... 17
Le mortier................................ ........................................ 18
Matériaux disparus .......................................................... 22
C) Les désordres............................................. ................ 23
Les fissures ..................................................................... 23
Les effondrements........................................................... 23
Les efflorescences........................................................... 24
III- Valeurs : patrimoniale, touristique et emblématique . 26
A) Présentation du territoire touristique........................... 26
Les chiffres du tourisme Héraultais :................................. 26
Le tourisme de l’arrière pays montpelliérain : .................. 27
Les atours touristiques de Grabels .................................. 27
B) Plan de valorisation imaginé par l’auteur...................... 29
Touristique ....................................................................... 29
Coût de la restauration .................................................... 30
Une réhabilitation éventuelle ........................................... 31
C) Symbole identitaire et mémoire collective.................... 32
Les prémices ................................................................... 32
Les débuts d’un commerce de masse ............................. 33
La Tour de Montredon dans un imaginaire culturel ......... 33
Conclusion....................................................................... 34
Bibliographie ................................................................... 35

  Télécharger

PDF - 295.1 ko
La tour de Montredon

  Lire en ligne

  • Le mémoire
  • Les annexes
  • Soyez patient le chargement peut-être long.


Documents joints

P.-S.

Mémoire de Licence Professionnelle
Architecture Ancienne et Techniques de Réhabilitation
Sous la direction de M.Thierry Verdier, Session de juin 2008
Université Paul Valéry - Montpellier III

Quelques extraits :

Proposer un commentaire sur cet article

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2017 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt