Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > Pic Saint Loup > Ho Hisse ! Pic St Loup, premier 600 !

Ho Hisse ! Pic St Loup, premier 600 !

lundi 30 janvier 2006 , par David Luc , Commenter

Petite histoire des tables d’orientation en haut du Pic-Saint-Loup. Un objectif de balade.

JPEG - 74.6 ko
Table d’orientation en haut du Pic-Saint-Loup

Mercredi23 novembre 2005, 9 H du matin,
pied de la face sud du Pic st Loup.

Les neuf sherpas s’affairent à l’arrimage des lourdes plaques de lave (35 Kg chacune) et d’acier sur les brancards et les sacs à dos. Perceuse, batteries, mèches d’un côté ; pain, saucisses, vin rouge et cake de l’autre.
9 h 30 : l’expédition se met en marche vers le sommet à plus de 600 mètres, sans oxygène, ni assistance.
11 H : mission accomplie avec beaucoup de sueur mais sans anicroche (ni son frère Jacques Roche) ; tout le matériel est là haut

Casse-croûte mérité, et maintenant, le plus délicat : percer la roche, fixer les plaques, coller les tables.
Nous avons pu vérifier que pour porter de lourdes plaques les biceps ne sont pas indispensables mais la générosité et la bonne humeur oui !

Dans le rôle des sherpas :

  • Ahcène et Cédric (association des Lauriers à Lauret)
  • Geneviève, Vincent et Daniel (adhérents écolos)
  • Sylvain, John et Luc (permanents écolos)

Dans le rôle des poseurs :

  • Christophe et Vincent (association Passe-muraille)

Retour en arrière

La caisse locale Pic St Loup Hortus du Crédit Agricole, présidée à l’époque par Mr Jean Claude Vidal, cherche à installer une plaque commémorative au sommet du Pic, à la mémoire de Mr Ravaille, qui fut le propriétaire du Pic St Loup. Mr Robert Hausel, Directeur de la Caisse, fait appel à Jean-Paul Cheylan, géographe local bien connu, qui contacte les Ecologistes de l’Euzière. Nous proposons de valoriser ce projet en concevant 2 tables de lectures des paysages en lave émaillée, l’une serait tournée vers le bassin de Londres, l’autre vers l’Hortus et le vignoble.
Le Syndicat du cru Pic St Loup répond présent pour compléter financièrement le budget du Crédit Agricole.
Jean-Paul Cheylan et les Ecologistes de l’Euzière se collent aux textes.
Liliane Dumont, illustratrice, produit de remarquables aquarelles.
Après quelques allers-retours entre les différents partenaires la maquette finale est validée.

Commence le chemin de croix pour obtenir les autorisations nécessaires aux travaux, le Pic St Loup étant classé ; rien de plus naturel, nous sommes bien d’accord, on ne peut pas laisser faire n’importe quoi. Après plus d’un an et demi de blocage dans les services des Architectes des Bâtiments de France, l’autorisation est donnée. Dans la foulée, les plaques sont posées.

Il ne vous reste plus qu’à y monter pour savoir ce quelles racontent et vous régaler encore plus de la vue, on ne va quand même pas tout vous dire !

JPEG - 48.6 ko
Table d’orientation en haut du Pic-Saint-Loup

Proposer un commentaire sur cet article

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2017 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt