Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > LouPic > Association PicLoup > Entretien sur le site decouverte34

Entretien sur le site decouverte34

vendredi 24 novembre 2006 , par Perez Clément, Perrey Luc , Commenter

NDLR : Un entretien paru sur le jeune site decouverte34 à l’initiative de son animateur Clément Perez.
Bonne occasion de rappeler les objectifs et le fonctionnement de LOUPIC.

Rencontre avec Luc Perrey, fondateur et webmaster du site internet associatif Loupic, certainement le site territorial le plus ancien et aussi le plus actif, avec une communauté importante de rédacteurs bénévoles et des mises à jour régulières..

Bonjour Luc, avant de présenter vos activités je vous laisse la parole afin de vous présenter..

Originaire de Haute-Savoie, après des études d’agriculture et quelques années d’informatique à Paris, je suis venu faire l’informaticien sur Montpellier.

Dix ans plus tard, une femme, deux enfants (2 ans et un...mois), je suis encore là.

Comment vous est venue l’idée de monter LOUPIC ?

C’est la rencontre de plusieurs envies et intérêts. Il y a 5 ans environ.

J’adore ce coin "autour du Pic-Saint-Loup". Entre escalade et randonnée, cela fait un super terrain de jeux.

Quand j’habitais Saint-Mathieu-de-Tréviers, en traversant les villages alentours, je tombais souvent sur des affiches présentant des manifestations... passées. J’avais aussi envie d’en savoir plus sur l’environnement, le patrimoine... Ces informations étaient difficile à trouver. Rien sur internet.

J’avais envie de jouer les journalistes.

En tant qu’informaticen, je voulais m’essayer aux technologies du Web.

Plus "idéologiquement", je voulais contribuer à un internet utile qui va dans le sens du partage, de la proximité, de la citoyenneté, de la mise en valeur, de la création de lien...

De quelle(s) façon(s) les gens peuvent-ils intervenir et réagir sur LOUPIC ?

LOUPIC est un site participatif. Nous cherchons donc à ce qu’un maximum de passionnés et de spécialistes jouent les rédacteurs.

Nous essayons de limiter les freins à la participation (notamment techniques) et de laisser un maximum d’autonomie.

Dans le concret :

  • il y a une interface de rédaction qui permet de publier des articles sans être informaticien. Je dirais un formulaire amélioré à remplir depuis chez soi, connecté à internet (nous utilisons le logiciel libre SPIP).
  • il est possible de transmettre ses contributions par email ou même par courrier. C’est juste un peu plus long à mettre en ligne...
  • en bas de chaque article, un visiteur peut poser une question, apporter une précision.
  • il y a l’agenda qui est en libre service.
  • il y a des forums, notamment un par village. Nous y expérimentons la liberté avec modération a posteriori.

Y a t’il des domaines et des thèmes précis sur lesquels le site se focalise ?

LOUPIC est un site territorial. On peut y aborder tout sujet qui a un lien avec tout ce qui peut intéresser les habitants, les acteurs et les visiteurs : un concert organisé dans un village, un gîte, le vin, une espèce animale que l’on peut rencontrer dans la garrigue...

D’ailleurs, c’est tellement varié qu’on est entrain de réfléchir à mieux organiser tout cela pour que les visiteurs s’y retrouvent mieux.

Quel bilan tirer après presque 5 ans d’activités en ligne, le pari est-il réussi pour vous ?

Exister encore après 5 ans, c’est déjà une belle victoire !

Surtout, chaque année a apporté ses changements et ses progrès :

  • côté chiffres, partant de zéro, on arrive à près de 1000 pages, 80 contributeurs, 12.000 visites mensuelles pour 40.000 pages vues... toujours en croissance..
  • d’une démarche initiale individuelle, LOUPIC est devenu associatif depuis 3 ans. Et à plusieurs on "produit" plus.
  • la notoriété du site sur le territoire commence à être sympa... Si je laisse parler mon impatience et mon insatisfaction chroniques... ça ne va pas assez vite et il y a beaucoup de vides à combler.

Plus sérieusement, il y a encore une belle marge de progrès et plein de projets dans le tiroir :

  • refonte du site en cours (au fait, on cherche un graphiste),
  • des animateurs et rédacteurs toujours plus nombreux et variés, réguliers et prolixes,
  • des thèmes mieux traités, un éditorial plus pointu encore et plus vivant (vie locale...),
  • des finances plus florissantes,
  • développer des lieux de débats,
  • des collaborations plus étroites avec d’autres acteurs du territoire : associations, institutionnels, professionnels...

On peut toujours faire mieux pour rendre service et tendre vers un internet utile, libre et citoyen, de partage d’information et de connaissance.

LOUPIC est donc géré par une association, y a t’il d’autres activités sorti de la gestion du site ?

Pour le moment nous nous concentrons sur le développement du site. C’est énorme et encore trop imparfaitement fait : animation de l’éditorial, la technique, la gestion de la croissance (!), la rencontre des acteurs du territoire, les débats en interne... Et puis, on n’a pas envie de se substituer aux acteurs locaux : club de randonnée, école de musique...
Par contre, on cherche à monter des projets en partenariat avec d’autres structures où LOUPIC apporte le côté internet territorial, et son modeste réseau. Des activités de reportages pour les jeunes par exemple.
En attendant, il y a les "rencontres des amis de LOUPIC", une ou deux fois par an. Un pique-nique où sont conviés tous ceux qui s’intéressent à LOUPIC. Occasion d’échanges d’idées et de coordonnées !

En tant que webmaster d’un site collaboratif que pensez-vous de l’émergence du web 2.0, des blogs aux wikis ?

J’aime bien les outils collaboratifs : les wikis, les gestionnaires de contenu participatifs, les partages de veille et de bookmarks... Il faut qu’ils soient le plus simple possible pour enlever des freins à la participation. C’est un des usages d’internet, avec des internautes actifs qui font circuler l’info. Par contre, on se rend compte qu’il faut s’organiser pour tirer l’information qui nous intéresse dans le flux énorme. Les outils sont encore à améliorer.

Et puis, j’espère qu’ils resteront des outils, pas des fins en soi. Que les utilisateurs gardent un intérêt pour "la vraie vie, les vrais gens". Comme les idées en fait.

Vous qui êtes venu vous installer dans la région, comment avez-vous trouvé l’accueil dans le département ? Au final quelles impressions vous laissent les quelques années de vie dans le 34 ?

L’installation n’a pas été différente de mes autres lieux de vie. Juste plus agréable qu’en Ile-de-France tout de même ! Le plus dur est l’emploi. Pas facile à trouver dans de bonnes conditions de stabilité et de salaire. Côté logement, c’est difficile pour les budgets moyens.

Les sommets, les rivières me manquent un peu, mais pas suffisamment pour projeter de quitter la région. Je trouve à proximité mes doses de soleil, de nature, de convivialité...

Quel est votre avis sur les politiques de mises en valeur du patrimoine (historique et naturel) et les politiques culturelles en général dans le département, et plus précisément peut être autour du Pic St Loup ?

Je manque d’informations et de recul pour donner un avis pertinent sur la question.
Côté culturel, il se passe pas mal de choses autour du Pic, souvent porté par des associations.
Côté patrimoine naturel et bâti, on peut toujours faire mieux. Il y a pas mal de sites qui mériteraient une meilleure protection et valorisation. Par exemple, le territoire est une "mine" de sites préhistorique, médiévaux...
Pour prendre un exemple très connu (localement !), on peut citer l’emblématique Château de Montferrand. C’est une des déceptions qui me revient le plus souvent parmi les amateurs de patrimoine que je rencontre dans le cadre de Loupic.

Plus généralement, le développement de l’agglomération montpelliéraine va compter beaucoup pour l’avenir du territoire : démographie, activité, urbanisation, environnement... C’est un vaste sujet ...

Quel est la chose que vous appréciez le plus dans l’Hérault ?

Au hasard : l’arrière-pays de Montpellier. Le hivers cléments... la mer, la montagne(tte). Des espaces naturels proches, une agglomération montpelliéraine encore à taille humaine (même si ça change vite). Et puis sa situation : proximité des Cévennes, de l’Espagne, de la Provence...

Pour rester sur le même registre, avez-vous un coup de coeur particulier pour un lieu de patrimoine (naturel ou historique) ?

La vallée de la Buèges est un de mes coins préférés. Il y a le panorama en haut du Pic-Saint-Loup sur toute la région. J’aime aussi le Caroux, le Salagou, Pézenas, Béziers...

Un petit message à faire passer pour la fin ?

Rejoignez-nous ! Il y a de la place pour tous les goûts et toutes les compétences dans l’équipe LOUPIC. LOUPIC est ouvert à tous. Participez !

P.-S.

L’article original : Luc Perrey webmaster de Loupic.com
L’accueil du site decouverte34

Proposer un commentaire sur cet article

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2017 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt