Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > Partout > Bombyx : communiqué de la préfecture (mai 2005)

Bombyx : communiqué de la préfecture (mai 2005)

jeudi 19 mai 2005 , par Perrey Luc , Commenter

Nous relayons ici le communiqué de presse "Attaque de chenilles bombyx disparate" de la préfecture de l’hérault daté du 4 mai 2005.

On constate actuellement un envahissement de certains secteurs
du département par la chenille du Bombyx disparate touchant les
peuplements de chêne. Il s’agit d’une explosion de la population de cet
insecte qui n’a lieu que de façon cyclique selon le Département Santé des
Forêts (Ministère de l’Agriculture). Une première attaque de ce type ayant
déjà été signalée dans le département en 2004, on assiste à la fin du cycle.

Malgré l’ampleur de ce phénomène, la chenille du papillon Bombyx
disparate ne présente aucun risque sanitaire pour les habitants. En effet,
contrairement à certaines autres chenilles (processionnaire du pin par
exemple), celle-ci n’est pas urticante, sauf cas d’allergie particulière. La
principale gêne causée est l’envahissement plus ou moins important qu’elle
peut provoquer lors de ses déplacements pour la recherche de nourriture. En
principe, cette gêne devrait s’estomper dans les prochaines semaines
puisque les chenilles vont se transformer en papillons avant l’été.

Les traitements aériens préventifs (lutte biologique) ne sont
actuellement plus réalisables (chenilles trop avancées dans leur
développement). Aucun traitement curatif à grande échelle (lutte chimique)
ne peut être envisagé, compte tenu de la dangerosité et de l’absence de
sélectivité des produits vis-à-vis de la faune et des autres populations
d’insectes. De plus, en procédant de cette façon, on risquerait d’éliminer le
cortège de prédateurs de ces chenilles. Enfin ces produits peuvent
présenter des risques pour la santé humaine.

Il est recommandé aux habitants de s’abstenir de tout traitement
avec un insecticide. Dans des cas d’invasion massives et d’allergie aux
chenilles, vous pouvez procéder à la dispersion des chenilles par un
nettoyage à l’eau des abords de la maison. Dans les cas extrêmes un
traitement chimique localisé peut être envisagé autour de l’habitation à l’aide
de produits vendus en jardinerie.

P.-S.

Source : préfecture de l’hérault. Site internet : http://www.herault.pref.gouv.fr/acc...
Dossier Loupic : Bombyx disparate

Proposer un commentaire sur cet article

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2017 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt