Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Accueil > Thèmes > Savoir > Histoire

mini carte pic Saint-Loup

Prochaines manifestations

Derniers Articles

Dernières Dépêches

113 Articles : 0 | ... | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110

  • La culture du gingembreLa culture du gingembre

    13 août 2003, par Minet Pierre

    Le village de Corconne par sa situation " encagnardée " bénéficie de conditions climatiques particulières. Le soleil accentue sa pression dès les premiers beaux jours jusqu’à permettre quelques cultures inattendues...
    Les textes du XIV° sc. que nous ont transmis les copistes des évêques de Maguelonne (cartulaire) nous apportent un témoignage précieux : ainsi apprenons nous que dans six cas au moins la redevance due sur les terres était payée d’une demi - livre de gingembre.
    Pourquoi du gingembre ? (...)

  • Les dieux

    13 août 2003, par Minet Pierre

    " À Cazevieille dans les sépultures à inhumation où les restes humains étaient assez abondants pour permettre de relever la position du sujet, le crâne de celui-ci était dirigé vers le Pic s. Loup.
    Il semblerait donc qu’un culte local voulait que l’on inhumât sous la protection de cette éminence et que l’on orientât la tête du défunt vers son " gardien tutélaire ".
    Jacques Vallon : Les tertres funéraires protohistoriques des environs du Pic Saint-Loup (page 17)
    Je ne sais pas ce que les hommes d’hier (...)

  • BléLa culture des céréales

    28 juillet 2003, par Cornillon Bernard

    Elles étaient cultivées soit pour la consommation humaine, soit pour celle du bétail.
    Évidemment c’était le blé tendre (ou froment), de la variété Touselle, qui était le grain le plus cultivé aux Matelles. Jusque vers 1850, un peu de seigle ou de méteil (mélange de blé et de seigle) était également semé chaque année (5 hectares au maximum). L’orge (variété Paumelle) était toujours présente alors que l’avoine ne fit son apparition qu’en 1814. Cette même année, on récoltait 3 à 4 fois la quantité de blé semée, (...)

  • CharbonnièreL’exploitation des bois

    28 juillet 2003, par Cornillon Bernard

    Très boisée, la commune des Matelles était dans le canton celle qui exploitait le plus cette richesse. Dès avant la Révolution, tous les bois étaient privés alors que d’autres communes voisines possédaient de grands bois communaux. Le bois de chauffage, le charbon de bois (charbonille) et l’écorce constituaient l’essentiel des revenus liés aux bois.
    Les taillis de chênes étaient coupés tous les quinze ou vingt ans. Les propriétaires les exploitaient rarement eux-mêmes mais vendaient les coupes sur pied (...)

  • Voies pré-romainesLes plus anciens chemins

    15 juillet 2003, par Minet Pierre

    Notre région a été traversée par des voies importantes dès la préhistoire. A la saison sèche, les hommes et leurs troupeaux quittaient la garrigue pour gagner les terres fraîches de la Lozère. C’était il y a 4000 ou 5000 ans. Selon toute probabilité, la transhumance est à l’origine des premiers itinéraires "fixes" vers le Massif Central.
    Les populations indigènes, à la même époque, se procuraient du cuivre en Cévennes et à Salinelles du silex en plaques qui a servi pour la fabrication de flèches, grattoirs (...)

  • Le chemin gardé par la tour passait au col sous les tours de SallesLa tour de péage de Fontanès

    17 juin 2003, par Minet Pierre

    Au retour des grandes foires de Bourgogne, lorsqu’ils déboulaient des Cévennes avec leurs manades de mulets chargés à tout rompre, ils avaient fière allure les "bouïres" d’hier. Tout le village sur le pas des auberges saluait ces hommes de courage qui tenaient serrée dans les plis de leur cape, une odeur de bruyère et de pluie qui parlait d’aventure. Le péage à payer, abreuver les bêtes et déjà la troupe se reformait pour ce qui restait de route jusqu’à Montpellier.
    Du côté de Ste Croix, avec leurs (...)

  • L’élevage du mouton

    Tout l’hiver les troupeaux de moutons broutaient les garrigues, chaumes, bords de chemins, et autres parcelles temporairement non cultivées.
    Sans être aussi important que dans certaines communes voisines, le troupeau matellois s’était maintenu entre 1800 et 2000 têtes pendant tout le XIXe siècle. Mais en 1928, il n’en restait que 1300 et 650 en 1952.
    Chaque bête donnait environ 1 kg d’une laine de qualité moyenne. Les agneaux étaient vendus pour la boucherie, tout comme les bêtes engraissées à (...)

  • VigneLa viticulture

    15 mai 2003, par Cornillon Bernard

    Si une culture a fortement marqué l’agriculture aux Matelles pendant la période 1750-1950, c’est bien celle de la vigne. Ce ne fut cependant pas sans crises, ni fluctuations
    Il est sûr que du vin du canton était vendu à Paris pendant la Révolution : lors d’une réquisition de charrettes pour l’armée, l’une d’entre elles ne put être rapidement disponible car elle était sur la route de Paris, transportant du vin ; son propriétaire était de Prades-le-Lez. Sur les Matelles, la vigne occupait alors une (...)

  • Les principaux revenus agricoles en 1853Les principaux revenus agricoles en 1853

    15 mai 2003, par Cornillon Bernard

    Pour l’ensemble de la commune : Bois, charbon de bois 5 990 F Fagots 2 000 F Bottes d'écorce 3 600 F Feuilles de mûrier 5 000 F Cocons de soie 7 500 F Laine 2 500 F Miel et cire 1 200 F Vin 26 000 F Olives 2 500 F

    Cette article est un chapître d’une série d’articles sur l’agriculture aux Matelles. En voici le sommaire complet : L’agriculture aux Matelles (1750-1950), L’élevage des moutons, L’élevage des vers à soie, La culture des céréales, La (...)

  • Au fil des saisonsLes Matelles au fil des saisons

    15 mai 2003, par Cornillon Bernard

    Cette article est un chapître d’une série d’articles sur l’agriculture aux Matelles. En voici le sommaire complet : L’agriculture aux Matelles (1750-1950), L’élevage des moutons, L’élevage des vers à soie, La culture des céréales, La culture de l’olivier, La viticulture, L’exploitation du bois, Les principaux revenus agricoles matellois en 1853, Les Matelles au fil des saisons.

0 | ... | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2014 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt